Processus électoral : le 26 mars, dépôt de listes des regroupements politiques à la Céni.

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au cours de sa réunion du Comité de liaison avec les partis politiques, la Céni rappelé quelques dates importantes, dont celle du 26 mars 2018, pour le dépôt des listes des regroupements politiques à la Céni. La Céni recommande que la question de dédoublement des partis politiques soit réglée par le gouvernement.

Bâtiment de la Céni

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), Corneille Nangaa, a présidé, mardi 13 mars 2018, dans la salle des spectacles du Palais du peuple, la réunion du Comité de liaison entre la Céni et les partis politiques. Au cours de cette cérémonie, des acteurs politiques ont procédé à l’adoption et à la signature symbolique du Code de bonne conduite des partis, regroupements politiques et candidats indépendants.

Le document signé compte 7 chapitres et 36 articles. Le Code a pour objet de persuader les partis politiques, regroupements politiques et candidats indépendants ainsi que leurs mandataires, témoins et militaires d’agir dans le respect des recommandations politiques et des textes juridiques qui régissent le processus électoral en cours en République démocratique du Congo.

Dans son mot de circonstance, le président de la Céni a remercié les mandataires des partis politiques pour cet acte d’engagement pris. « Ce Code traduit les principes et valeurs auxquels nous croyons tous (…) nous sommes donc appelés à le respecter sans ambages », a-t-il déclaré, tout en indiquant qu’il contient en son sein des sanctions contre quiconque va tenter de l’enfreindre par son comportement.

Parlant de la tenue des élections, Corneille Nangaa s’est voulu rassurant : « Nous avons, tous, les yeux rivés sur le 23 décembre 2018 ». À cet effet, Il a appelé les acteurs politiques à se préparer pour les élections au lieu de se laisser distraire.

S’agissant du calendrier électoral, le président de la Céni a avancé la date du 6 avril pour la publication des statistiques des électeurs par entité électorale. À la fin de l’opération d’enrôlement, 46.45.894 électeurs ont été inscrits (dont 42% d’hommes et 48% de femmes).

L’autre date, c’est celle du 26 mars 2018, pour le dépôt des listes des regroupements politiques à la Céni. La Céni recommande que la question de dédoublement des partis politiques soit réglée. « Ne nous l’envoyez pas s.v.p ».

Le président de la Céni a énuméré quelques contraintes inhérentes à l’organisation des élections, notamment la création des Cours et tribunaux pour les nouvelles provinces afin de régler les contentieux électoraux. Il faut donc qu’on nomme des magistrats. Mais il y a également la loi portant répartition des sièges, attendue au plus tard le 8 mai 2018.

Dans le but de garantir la transparence pendant les scrutins, chaque parti politique ou regroupement est obligé d’aligner ses témoins. Les témoins signataires de ce Code de bonne conduite s’engagent, entre autres, à respecter la Constitution, les lois et règlements de la République ainsi que le Code de bonne conduite. Ils s’engagent également à agir avec objectivité dans l’accomplissement de leur mission, de suivi des opérations électorales dans leur zone d’affectation.