Boîte de Pandore

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

A quelques mois des élections prévues le 23 décembre prochain, la polémique autour de la double nationalité remonte à la surface. Au-delà du fait que la question relève d’un problème juridique, il faut l’admettre, le débat réel sur la nationalité en République démocratique du Congo risquerait d’ouvrir la boîte de Pandore. Et, une fois ouverte, la jarre des vérités sur la nationalité congolaise, comme la jarre de Pandore, va sans doute laisser échapper des vérités, et certainement, scandaleuses, sur la nationalité de plusieurs personnalités et animateurs des institutions de la République.

Passeport congolais

Cette évidence donne lieu à un questionnement majeur : mesure-t-on les conséquences de faire de la « Congolité » un argument pour mettre hors course des adversaires politiques gênants ?

Vraisemblablement, il s’agit là d’un sentier glissant où personne, parmi les prétendants aux différents mandats électifs, n’aura de garantie d’avoir des crampons bien solides pour tenir. Sinon, qu’est-ce qui explique que depuis 2007 le moratoire sur la double nationalité n’a jamais été levé alors que la démarche visée était celle d’expurger de toutes les institutions de la République les binationaux ?

Ainsi, politiser ce débat, c’est vouloir ouvertement bloquer l’espace politique qui souffre déjà de plusieurs entraves dues à l’application sélective de l’Accord de la Saint-Sylvestre, notamment dans son chapitre relatif à la décrispation politique.

Invoquer donc à ce stade -in tempore suspecto- le problème de la nationalité d’un candidat, consacre l’exclusion politique. Ce qui ébranle les jalons de la stabilité politique et de la paix. Et sans se départir du terrain strict du droit qui consacre l’unicité et l’exclusivité de la nationalité congolaise, il faut peut-être aller plus loin pour nuancer la substance et l’application. Et l’application devait tenir compte du contexte du pays et éviter qu’on s’en serve à des fins d’exclusion politique. Sinon, que la boîte de Pandore soit ouverte pour tout le monde et qu’on sache finalement qui est Congolais et qui ne l’est…

One thought on “Boîte de Pandore

  1. Le fameux  » accord de la Saint Sylvestre »: chacun lui fait dire ce qu’il veux. Pour l’auteur de cet article Mr. Ntambwe, l’accord à son point sur la decrispation politique dit ceci : les articles de la Constitution sur l’unicité et l’exclusivité de la nationalité congolaise ainsi que ses exigences sur la « nationalité »pour etre candidat Président de la republique tombent caduquent (ou sont mis entre parenthese, comme le disait un « eminant » Prof.Docteur constitutionnaliste). En bref les détenteurs de plusieurs nationalités, ceux qui ont « renoncé » à la nationalité Congolaise et qui ne veulent pas demander un « recouvrement » de cette nationalité selon la loi deviennent automatiquement elligible !!!!! Un peu de sérieux quand meme.

Comments are closed.