Décès à Bruxelles du sénateur Bo-Boliko Lokonga

Partager
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages

Écrit par ACP

Le sénateur congolais, Bo-Boliko Lokonga est décédé, vendredi 30 mars, aux premières heures de la matinée à Bruxelles. Ancien Premier ministre, pendant la deuxième République, il est mort à l’âge de 84 ans après avoir lutté plusieurs années contre la maladie.

Pionnier de l’indépendance et fondateur du Parti Démocrate et Social-chrétien, Bo-Boliko Lokonda fut un baobab de la vie politique congolaise et a assumé plusieurs fonction tant au gouvernement qu’au Parlement.

Le sénateur congolais, Bo-Boliko Lokonga est décédé, vendredi 30 mars en Belgique

Membre du bureau politique du MPR, plusieurs fois ministre puis Premier ministre, il va créer avec feu Ileo Songo Amba, à la libéralisation de la vie politique par le Président Mobutu le 24 avril 1990, le Parti démocrate social chrétien (PDSC).

Il a été successivement président du Conseil législatif (Assemblée nationale), puis premier commissaire d’état (Premier ministre) par le président Mobutu. Il a occupé cette fonction du 6 mars 1979 au 29 août 1980.

Après 1990, précisément le 24 avril, il bascule dans l’opposition, après l’autorisation du multipartisme. De 1992 à 1997, il fut vice-Président du Haut Conseil de la République, le parlement de transition issu de la CNS, le Parlement de transition.
Originaire du Maï-Ndombe, André Boboliko Lokonga siégeait, depuis 2006, au sein du Sénat où il représentait l’ex-province du Bandundu. Le programme de ses obsèques sera communiqué ultérieurement.
Suite à des problèmes des maladies, il se rendra en Belgique depuis plusieurs mois.

Auteur de l’article : ntambwe