Candidature unique de l’Opposition : test de sincérité

Partager
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Partages

Écrit par Le Potentiel

Même si l’on est encore loin d’une candidature unique de l’opposition à la prochaine présidentielle, les tendances qui se dessinent sur le terrain sont pour le moins édifiantes. Une synergie s’observe entre différents courants de l’Opposition. Moïse Katumbi s’est affiché avec Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi en Europe. Au pays, Kamerhe a approché Tshisekedi et Bazaïba, d’une part, Muzito est allé vers Bazaïba, d’autre part. La question reste de savoir comment capitaliser cette dynamique, ce qui traduira en termes de sincérité entre les principales têtes d’affiche de l’Opposition.

Quelques têtes d’affiche de l’Opposition, dont Vital Kamerhe de l’UNC, Eve Bazaïba du MLC, ont rehaussé de leur présence le congrès de l’Udps qui a porté à la présidence du Parti Félix Tshisekedi. Loin du pays, Moïse Katumbi a également communié au sacre de celui qui préside désormais aux destinées de l’Udps.

Sur la photo, les trois premiers de gauche à droit: F. Tshisekedi, M. Katumbi et V. Kamerhe

C’est par un tweet, empreint de cordialité que Moïse Katumbi, candidat d’« Ensemble pour le changement » a salué le couronnement du parcours d’un combattant, en l’occurrence Félix Tshisekedi. « Président Félix Tshisekedi, cher frère, félicitations pour ce congrès réussi. Ta brillante élection à la tête de l’Udps va renforcer l’unité de l’opposition. Ensemble nous serons plus forts pour obtenir de vraies élections cette année et en finir pour de bon avec cette dictature ».

Félix Tshisekedi n’est pas resté insensible. « Merci beaucoup président et chef frère Moïse. Un grand défi nous attend, j’en suis conscient. Et notre unité, qui donne du tournis à beaucoup de gens, sera la clé de voûte de cette victoire qui est certaine. Ensemble nous sommes, ensemble nous demeurerons », a-t-il réagi par un tweet.

L’élection de Félix Tshisekedi à la tête de l’Udps a été saluée par l’ensemble de l’Opposition. C’est un pas important qui vient d’être franchi. Et c’est aussi une nouvelle page qui s’ouvre pour le premier parti de l’opposition en RDC. Mais, le plus grand défi qui attend Félix Tshisekedi est de pérenniser le combat incarné par son père, feu Etienne Tshisekedi.

Certes, l’Udps est souvent sortie gagnante de nombreux obstacles qui ont jalonné sa grande histoire. Comme un roseau, l’Udps a résisté. Le tout dernier combat est cette tentative de dédoublement qu’ont tenté ceux qui avaient, à l’instar de Bruno Tshibala, quitter la barque. Heureusement pour l’Udps, le Cnsa (Conseil national de suivi de l’Accord) a fini par lui donner raison.

En retrouvant ses marques, l’Udps doit maintenant relever un nouveau défi. Il s’agit de jouer efficacement son rôle de locomotive de l’opposition. Par son aura et son passé très glorieux, l’Udps est la seule capable de fédérer toutes les forces de l’Opposition autour de l’idéal de l’alternance démocratique. Avec son nouveau statut de président de l’Udps, Félix Tshisekedi s’affirme désormais comme un leader incontestable. Tendre la main aux autres leaders de l’opposition le ferait davantage grandir.

D’ores et déjà, entre Félix Tshisekedi, il y a une convergence des vues qui reste indéniable. Il faut la raffermir. Evidemment, Vital Kamerhe de l’Unc passe pour une grande inconnue dans la nouvelle dynamique qui se met en place au sein de l’Opposition. Le peuple, qui aspire profondément à l’alternance démocratique, attend de ses trois leaders des signaux qui rassurent. En s’affichant au congrès de l’Udps, Vital Kamerhe a marqué des points. Parfois décrié dans l’opposition, Kamerhe impose tant bien que mal sa marque. Est-il sincère dans sa démarche d’intégrer véritablement l’opposition ? En tout cas, le président de l’Unc aligne chaque jour qui passe des déclarations pour le moins convaincantes.

Dans tous les cas, Moïse Katumbi, Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe sont les trois pions majeurs de l’Opposition. On attend maintenant les voir sur le terrain pour juger de la sincérité de leur combat en arrivant se mettre d’accord sur une candidature unique de l’Opposition. Cela dans la mesure où la prochaine élection présidentielle à un seul tour. En ca de faux pas, il y aura émiettement de voix et la MP se frottera les mains.

LP