Mondial 2026 : de nouveaux critères qui inquiètent le Maroc

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

A la lutte avec le trio USA-Mexique-Canada pour obtenir l’organisation du Mondial 2026, le Maroc s’estime lésé. Le président de la Fédération marocaine (FRMF), Fouzi Lekjaa, a ainsi interpellé la FIFA en dénonçant le changement de certains critères de sélection au dernier moment.

Candidat à l’organisation du Mondial 2026, le Maroc a récemment eu une mauvaise surprise. En effet, le Royaume chérifien accuse la FIFA d’avoir modifié au dernier moment les critères de sélection. « A ma grande surprise, le système de notation ne nous a finalement été transmis que le 14 mars, 24 heures avant que le Maroc ne remette son dossier et 48 heures avant la date limite imposée par la FIFA », a déploré le président de la Fédération marocaine (FRMF), Fouzi Lekjaa, dans un courrier adressé à l’instance dirigeante du ballon rond et publié par le site Inside World Football.

Logo mondial Maroc 2026

« Le système de notation ajoute plusieurs nouveaux critères techniques qui ne faisaient pas partie de la réglementation originale. Ces éléments n’ont jamais été transmis à la FRMF lors de la préparation du cahier des charges. La FRMF ne peut pas accepter que la FIFA puisse introduire des différences substantielles à un stade si critique de la procédure ». Parmi les nouveaux critères, on retrouve la garantie que les villes hôtes comptent au moins 250 000 habitants, une capacité aéroportuaire minimale de 60 millions de passagers par an, l’augmentation de la taille des fans zones et ou encore le respect d’une distance maximale de 90 minutes entre l’aéroport et la ville hôte.

Un défi pour Infantino

Si le Maroc s’inquiète, c’est parce qu’il va prochainement être inspecté par une commission d’évaluation de la FIFA, qui va noter son dossier et qui possède le pouvoir d’écarter une candidature si elle l’estime insuffisante ou trop éloignée du cahier des charges.

En tout cas, l’inquiétude du Maroc, à la lutte avec le trio USA-Mexique-Canada, représente un gros défi pour le président de la FIFA, Gianni Infantino, qui a récemment déclaré : « J’ai été impliqué pendant plus de vingt ans dans l’évaluation de candidatures, et ce à différents niveaux, et je mets quiconque au défi de me citer une organisation qui mène une procédure de candidature aussi équitable, objective et transparente que celle menée par la FIFA pour la Coupe du monde 2026 ». Pas sûr que le Maroc partage cet avis.

Auteur de l’article : ntambwe