Rappel des troupes

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrit par Le Potentiel

Ça bouge dans le camp de la Majorité présidentielle (MP), mieux dans le chef de son autorité morale qui, ces derniers temps, remue ciel et terre pour ressouder sa famille politique. Le resserrement des rangs au sein de l’opposition, multipliant la création de plates-formes politiques, fait peur. Aussi, le premier des Kabilistes, s’estimant être pris de court, s’active à rencontrer les différentes structures de la MP.

D’abord, il s’est résolu à rencontrer, pour ne pas le perdre, son grand allié des présidentielles de 2006 et 2011, le Parti lumumbiste unifié (Palu), où les « jeunes Turcs » étaient prêts à quitter le navire MP. Ensuite, il a réuni, le jeudi 5 avril, autour de lui le gouvernement, chez lui à domicile, à Kingakati, à quelques encablures de Kinshasa. Au cours de cette rencontre, l’autorité morale de la MP a enjoint à l’équipe gouvernementale de rejoindre la grande coalition électorale qu’elle est en train de mettre en place. Cela afin de faire face aux défis d’après-élections. Scrutins que le chef de l’État tient à voir remporter son camp.

Kabila et la Majorité présidentielle

Pratiquement une semaine après le gouvernement, l’autorité morale du PPRD a amené les parlementaires MP, surtout indécis, à rentrer dans les rangs. L’échange a eu lieu à la Cité de l’Union africaine, au camp Tshatshi. L’heure étant à l’usage des stratégies et autres subterfuges pour fomenter des coups fourrés destinés à la victoire de la Majorité présidentielle. Mais avec quel candidat ? That’s the big question.

Cette volonté affichée du président de la République de chercher à maintenir le Palu dans son giron, d’intégrer les membres du gouvernement et les parlementaires MP dans cette grande coalition électorale suscite des commentaires en sens divers. Le plus plausible est celui qui met à nu l’intention de l’autorité morale de la MP de rempiler et son rejet d’un éventuel dauphin. Comment va-t-elle y arriver ? Un coup d’État constitutionnel n’est pas à écarter pour se représenter et des stratagèmes à monter, la machine à voter pour les tripatouillages. Aussi est-elle en train de battre le rappel des troupes pour tout fignoler.

 

Auteur de l’article : ntambwe