La RDC encouragée à s’approprier les acquis de la 1ère phase du Programme infrastructure qualité

Les résultats de la première phase du Programme infrastructure qualité de l’Afrique centrale ont été présentés mercredi 30 mai 2018, au cours de la 4ème réunion du Comité de pilotage tenue à Kinshasa. Cette réunion est une opportunité aux membres du Comité d’évaluer les résultats obtenus, d’en mesurer l’impact sur terrain et d’entrevoir les perspectives d’avenir.

Les membres du Comité de pilotage du PIQAC-RDC en photo de famille après la réunion./Photo: Stanis

Lire la suite de à proposLa RDC encouragée à s’approprier les acquis de la 1ère phase du Programme infrastructure qualité

Muzito : soutenir Kabila, «une position intenable»

L’ancien Premier ministre Adolphe Muzito vient de justifier une fois de plus pourquoi il n’est pas possible de soutenir pour la troisième fois la candidature du président Kabila, outre l’interdiction constitutionnelle qui lui est faite de ne pas briguer un autre mandat. Il s’agit non seulement du respect du principe constitutionnel mais aussi le bilan catastrophique de deux derniers mandats. Pour illustrer ce choix, Adolphe Muzito note que « sur les 25.000 kilomètres de routes censées relier les provinces les unes avec les autres, seuls 5.000 sont réellement fonctionnels, les autres, c’est la forêt dense ». Même le Palu aura du mal à soutenir ce bilan négatif comme sanctionné par le souverain primaire lui-même.

Dans une interview à la revue Humanité, Mfumunsi est monté d’un cran dans sa démarche visant à confirmer sa carrure de présidentiable capable de proposer de vraies réponses aux questions qui se posent à la nation. Jamais Adolphe Muzito n’a été aussi clair. Interview.

Adolphe Muzito, Premier Ministre honoraire de la RDC. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Lire la suite de à proposMuzito : soutenir Kabila, «une position intenable»

Macron et Lourenço accentuent la pression sur Kabila

Kinshasa s’agite mais rien ne change dans la position prise par les acteurs sous régionaux et internationaux sur l’impératif des élections inclusives le 23 décembre 2018. L’étau se resserre de plus en plus autour du pouvoir MP qui n’a plus d’autre choix que de respecter la Constitution et l’Accord de la Saint Sylvestre. Lundi à l’Elysée Emmanuel Macron et Joao Lourenço ont accentué la pression sur Joseph Kabila.

Le président français, Emmanuel Mmacron serre la main à son homologue angolais Joao Lourenço. Photo: Reuters)

Lire la suite de à proposMacron et Lourenço accentuent la pression sur Kabila

Kinshasa : le Japon débourse plus 13 millions USD pour la construction d’un Centre sportif de judo

Le centre sportif de judo dont le coût global est estimé à plus de 13 millions de dollars américains, sera le tout premier gymnase couvert de grande envergure à Kinshasa.

Cérémonie de signature d’Echange des Notes entre l’Ambassadeur du Japon en RDC Hiroshi Karube et le VPM She Okitundu

Lire la suite de à proposKinshasa : le Japon débourse plus 13 millions USD pour la construction d’un Centre sportif de judo

Crise et avenir proche de la RDC-Macron, Kagame, Lourenço : rien à cacher

Le président angolais en visite officielle à Paris ce lundi

Contrairement à ce qui a semblé prévaloir précédemment, la communauté  internationale a finalement décidé de ne pas abandonner la RDC à son triste sort. Une même compréhension tend à se dégager autour de la crise en RDC, à savoir respect, de la Constitution, du calendrier de la Céni et de l’Accord de la Saint Sylvestre.  Pour y arriver, un axe est établi entre Paris, Kigali et Luanda afin d’empêcher Kinshasa à mettre le feu aux poudres dans la sous région.

CAR 7325/Kash Thembo

Lire la suite de à proposCrise et avenir proche de la RDC-Macron, Kagame, Lourenço : rien à cacher

Le doute persiste

Les experts de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ont conclu leur audit du fichier électoral, le vendredi 25 mai 2018. Malgré le satisfecit de l’OIF sur cette opération de fiabilisation du fichier électoral, les résultats de ces enquêtes font froid au dos. 16,6% d’électeurs, soit plus de 6 millions d’enrôlés, n’ont pas d’empreintes digitales dans le serveur de la Commission électorale nationale indépendante.

Machine à voter de la Céni

Lire la suite de à proposLe doute persiste

TIC : Bigradap Group technologies présente sa plateforme de centralisation des données

Spécialisée en technologie de l’information, la société Bigradap group a mis en place un système multisectoriel permanent intégré dénommé SIMP. Il s’agit d’une plateforme des données qui offre des solutions spécifiques, fiables et intelligentes. Une réponse aux défis technologiques auxquels fait face le secteur public et privé en RDC.

El-Bienvenu M. Ikakia, Chief Executive Officer

Lire la suite de à proposTIC : Bigradap Group technologies présente sa plateforme de centralisation des données

Après le meurtre de Rossy Mukendi Tshimanga, certains de ses amis payent le prix

Des proches de Rossy Mukendi, l’activiste pro-démocratie tué par la Police nationale congolaise à Kinshasa vivent le calvaire. Ils sont tous traqués par le régime pour des raisons non encore élucidées. Craignant pour leur sécurité, certains vivent en clandestinité. Lire la suite de à proposAprès le meurtre de Rossy Mukendi Tshimanga, certains de ses amis payent le prix

Joucotej : « Mort dans l’âme » fait sensation à l’Institut français de Kinshasa

La compagnie « Racine Théâtre » du Cameroun a présenté, hier mardi 15 mai à la Grande Halle de l’Institut français de Kinshasa, le spectacle « Mort dans l’âme ». C’était dans le cadre du festival dénommé Les Journées congolaises de Théâtre pour et par l’Enfance et la Jeunesse (Joucotej) lancé depuis le 11 et qui va se clôturer ce 17 mai 2018.

Joucotej

Lire la suite de à proposJoucotej : « Mort dans l’âme » fait sensation à l’Institut français de Kinshasa

Akinwumi Adesina : « Accélérer l’industrialisation de l’Afrique, c’est notre cause commune »

Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, croit en sa vision d’un développement de l’Afrique par le « Top 5 ». L’industrialisation de l’Afrique ne relève pas de l’utopie. Dans ce nouveau challenge, il peut compter sur le soutien de la Banque mondiale, représentée à l’ouverture officielle mercredi à Busan (Corée du Sud) des assemblées annuelles de la BAD par son président, Jim Yong Kim.

Le président de la BAD, Akinwumi Adesina

Lire la suite de à proposAkinwumi Adesina : « Accélérer l’industrialisation de l’Afrique, c’est notre cause commune »