Tenir promesse

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cape sur le 23 décembre. Le décor se plante et tous les signaux indiquent que plus rien ne pourra arrêter le processus électoral en République démocratique du Congo. Très téméraire et faisant fi de toutes les critiques – surtout contre l’usage de la machine à voter – la Commission électorale nationale indépendante (Céni) n’entend céder à aucune pression. Va-t-elle tenir jusqu’au bout ?

L président de la Céni, Corneille Nangaa fait la démonstration de la Machine à voter devant l’Assemblée nationaleRdc,Edito

Le Potentiel

Ce qui est certain, c’est que la Centrale électorale s’efforce pour respecter son chronogramme qui prévoit l’organisation de premiers scrutins à la fin de cette année. Tout en lui accordant le bénéfice du doute, les observateurs suivent avec une attention soutenue les acrobaties d’une Céni qui avance à tâtons.

Qu’à cela ne tienne. En confirmant la réception de dossiers de candidats à la députation provinciale ce 23 juin, la Centrale électorale donne de gages de confiance pour la tenue réelle des scrutins à organisés le 23 décembre 2018. Seulement, ce n’est pas la première date que la Céni avance. Ses calendriers ont souvent été modifiés et non respectés suite, notamment, aux difficultés logistiques mais surtout, il faut le reconnaitre, aux pressions politiques.

En somme, que la Céni confirme par les actes la tenue des élections, conformément à son calendrier, ne peut qu’être salué. Mais tous ces espoirs seraient vains tant que l’énigme demeure autour de la candidature du président Joseph Kabila. En effet, en moins de six mois de la présidentielle du 23 décembre 2018, d’aucuns se posent la question quant à la candidature ou non de l’actuel chef de l’État.

Ce flou orchestré par la MP autour de cette question délicate, constitue, à n’en point douter, une écharde sous le pied de la Céni. Mais, puisque la Constitution a déjà tranché, le débat n’est plus de mise. La machine électorale doit avancer. Pourvu que la Centrale électorale tienne ses propres.

 

Auteur de l’article : ntambwe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *