M. Kamanzi Kibibi, notable du Sud-kivu réagit à la déclaration de Charles Mukiza

Partager
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages

A la suite d’une déclaration commune signée par Messieurs Charles Mukiza et Gérard Masumbuko et publiée sur notre site, Monsieur Kamanzi Kibibi qui ne reconnait pas à Charles Mukiza la qualité du représentant de la communauté Banyamulenge, réagit et dément toutes les affirmations contenues dans cette déclaration.

Ci-dessous, l’intégralité de sa réaction telle que parvenue à la Rédaction LePotentielonline.net.

Réaction

Carte du Sud-Kivu

Après avoir lu la déclaration de Monsieur Mukiza Charles publiée par le journal LePotentielonline.net, ce 23 juin 2018, relative au conflit armé dans les Hauts-plateaux du Sud-Kivu, j’étais très choqué par les contre-vérités contenues dans cette déclaration et aimerais de ce fait, apporter à l’opinion tant nationale qu’internationale des éclaircissements suivants :

  1. Monsieur Mukiza Charles n’est pas le représentant de la communauté Banyamulenge ni de Kinshasa ni d’ailleurs. Monsieur Gérard Masumbuko qui a accepté de signer avec lui une telle déclaration sait pertinemment bien que Monsieur Mukiza Charles ne peut que parler au nom d’un groupe d’individus et non au nom de tous les Banyamulenge.
  2. La déclaration de Monsieur Mukiza Charles parlant d’une affaire des militaires me laisse penser qu’il serait peut-être au service du régime de Kigali et son acte ne peut être considéré que comme une pure diversion pour dérouter l’Etat congolais.
  3. Les militaires que monsieur Mukiza CXharles appelle dans sa déclaration de groupe armé de la communauté Banyamulenge « GUMINO » dit-il, sont des militaires qui protégeaient le Colonel Tawimbi Richard quand il se cachait dans les hauts-plateaux du Sud-Kivu dans le but d’échapper au complot que le Régime de Kigali avait monté de le tuer en utilisant les militaires du CNDP intégrés dans les régiments de FARDC. En décembre 2011, informés de cette situation, la haute hiérarchie militaire des FARDC avait décidé, dans le cadre de le protéger, de faire venir à Kinshasa le Colonel Tawimbi et d’intégrer les militaires qui étaient avec lui. Leur processus d’intégration est une affaire de l’Etat congolais à partir de cette année-là. Donc, ls ne sont nullement pas un groupe de la communauté Banyamulenge contrairement aux allégations gratuites de monsieur Mukiza Charles.
  4. A tous les membres de la communauté Banyamulenge, je leur demande de se serrer les coudes pour lui barrer la route, pour son action de déstabiliser la communauté.

 

Fait à Kinshasa, le 26 juin 2018

                                                                                  KAMANZI Kibibi