Kinshasa : Les jeunes de l’Afrique centrale outillés en matière d’analyses avancées en bio-statistique

Pour renforcer les compétences des jeunes africains en méthodes d’analyses dans les universités et plusieurs milieux professionnels, Kinshasa abrite un atelier sous régional de haut niveau en bio-statistique.

Une vue de la ville de Kinshasa

Lire la suite de à proposKinshasa : Les jeunes de l’Afrique centrale outillés en matière d’analyses avancées en bio-statistique

Dépôt des candidatures : l’Opposition multiplie les préalables

Il n’y a pas encore d’engouement dans les bureaux de réception et de traitement de candidatures de la Commission électorale nationale indépendante. Si la majorité présidentielle s’est empressée, dès le premier jour à déposer ses listes des candidats aux provinciales, l’Opposition boude encore et fixe ses préalables. Il faut retirer la machine à voter qui est synonyme de tricherie. Il faut nettoyer le fichier électoral qui est corrompu. Ce sont autant des préalables que les partis d’Opposition fixent avant le dépôt de leurs candidatures.

Les leaders de l’Opposition politique congolaise à Bruxelles

Lire la suite de à proposDépôt des candidatures : l’Opposition multiplie les préalables

L’affaire de recrutement présumé des mercenaires renvoyée au 10 octobre 2018

Première victoire pour le collectif de défense de Moise Katumbi devant la Cour suprême de justice, siégeant mercredi en cassation dans l’affaire présumée de recrutement des mercenaires. Face à la grande artillerie juridique déployée par a défense, la Cour n’a eu d’autre choix que de se plier en reconnaissant toutes les irrégularités qui entourent ce procès. En attendant que tout se remette en place, l’affaire a été renvoyée au 10 octobre prochain. Entre temps, Moïse Katumbi, leader d’Ensemble pour le changement, reste candidat à la présidentielle de décembre 2018.

CAR 7352/Kash Thembo

Lire la suite de à proposL’affaire de recrutement présumé des mercenaires renvoyée au 10 octobre 2018

Effet de paille

Visiblement, les stratèges de la Majorité présidentielle sont à bout d’imagination. Pour preuve, tous les procès qu’ils tentent de fabriquer en connivence avec certains « opérateurs judiciaires » véreux échouent. Pas plus tard qu’hier 27 juin, les faits ont confondu les « ennemis du peuple ».

Moïse Katumbi, opposant et candidat déclaré à la présidentielle

Lire la suite de à proposEffet de paille