J.P. Lihau s’engage à « impulser et redresser » le développement de Bumba

Partager
  • 45
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    45
    Partages

« Bumba doit redevenir la plaque tournante du trafic fluvial dans notre pays », foi de celui que tout Bumba qualifie de « Mopepe ya sika ».

Drainer une foule immense est le spectacle auquel Jean-Pierre Lihau offre à l’opinion nationale et internationale à chacun de ses passages dans la ville de Bumba où, désormais, il est considéré comme leader et porte-voix. Lihau envisage très nettement de livrer deux combats majeurs en vue de rattraper le retard accusé par la ville de Bumba et la province de la Mongala. Ces deux combats sont axés sur le redressement économique et la construction de nouveaux tissus sociaux.   A l’en croire, remporter ces batailles passe avant tout par la réalisation des actions fortes et concrètes.

Jean-Pierre Lihau devant la foule à Bumba

 

Tel un combattant, Jean-Pierre Lihau a la rage de vaincre le sous-développement qui gangrène non seulement la ville de Bumba, qu’il aime tant, mais aussi l’ensemble de la province de la Mongala.

Il envisage très nettement de livrer deux combats majeurs en vue de rattraper le retard accusé par cette partie de la RD-Congo. Le premier combat de Lihau se rapporte au redressement du tissu économique. Ce redressement, selon le fils du feu Marcel Lihau, ne peut se réaliser qu’à la suite d’une conjugaison des actions fortes et palpables.

« Le redressement économique passe par la réhabilitation et la construction des routes, la réhabilitation des ports et aérodromes de Bumba et de Lisala, l’érection d’un micro barrage électrique et la relance de l’industrie agroalimentaire », a précisé Jean-Pierre Lihau lors de sa récente visite à Bumba où, devant une foule en liesse et émerveillée par la profondeur et la pertinence de son message, il a lancé ce défi de rendre à cette ville son statut de plaque tournante du trafic fluvial en RD-Congo.

Le second combat de Jean-Pierre Lihau est la construction de nouveaux tissus sociaux. De son avis, cela implique la construction des écoles, hôpitaux et micro centres de santé, l’installation des banques et des opérateurs téléphoniques, l’avènement du micro crédit, etc.

Ce message de Lihau, applaudi de deux mains par environ 50.000 Bumbatraciens ayant pris d’assaut l’espace Mobutu, a suscité espoir dans le chef de la population du coin. Un espoir qui, selon certains habitants, n’est pas vain, car, ont-ils expliqué, Lihau a une vision claire et précise pour le relancement de Bumba et fait preuve de beaucoup de maturité et de responsabilité pour porter la voix de la ville. « Il a lui-même dit que cette fois-ci la voix de Bumba et de la Mongala se fera entendre. Et, nous pensons et croyons fermement que c’est lui qui est notre porte-parole », ont-ils commenté par la suite.

Dans la foulée, Jean-Pierre Lihau, en collaboration avec l’OVD local, a lancé, sur financement personnel, les travaux de réhabilitation du grand drain de canalisation des eaux pluviales, bouché depuis des années et qui est à l’origine de plusieurs inondations causant d’énormes dégâts et pertes en vies humaines et autres objets de valeur.

Un autre motif de joie provoqué par celui que tout Bumba qualifie de « Mopepe ya sika » -Vent nouveau, en français- parti à Bumba dans le cadre d’une mission d’évaluation du fonctionnement de nouvelles structures du PPRD et de mobilisation de la population en perspective des échéances électorales prochaines.

Déjà considéré par d’aucuns comme le nouveau leader de Bumba, Jean-Pierre Lihau a appelé la population à la vigilance en cette période où les politiciens passent pour des Pères Noël distribuant toutes sortes de cadeaux en vue d’obtenir, en contrepartie, les voix de la population. « Cette fois-ci, le choix de vos dirigeants et de vos représentants doit se faire sur fond des idées, des projets de société, des visions et non des roublardises, des intrigues, des mensonges, des attaques personnelles ou encore de la simple distribution des polos et autres pagnes », a prêché le fils du feu Marcel Lihau non sans prévenir la population du plan machiavélique concocté par certaines personnes mal intentionnées dans l’optique de diviser Bumba voire même la RD-Congo.

Face à cette situation, Jean-Pierre Lihau a invité la population à faire bloc   au-delà des clivages politiques pour défendre les intérêts de Bumba et de la Mongala qui, à ses yeux, sont terriblement en retard par rapport aux autres provinces.

En vrai et digne fils du terroir, Lihau ne s’est pas empêché de montrer son savoir-faire en exécutant quelques pas de danse d’Engundele.