Dernier virage

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est aujourd’hui l’atterrissage. La Céni ferme ses portes aux candidats qui veulent briguer le mandat présidentiel.

Le Potentiel

Cependant, jusqu’à ce jour, qui est le dernier du timing imparti par la Centrale électorale, le suspense et le mystère demeurent entiers autour du dauphin du président de la République sortant. Le chef de l’État s’enivre de son pouvoir discrétionnaire jusqu’à la lie !

En effet, Joseph Kabila reste égal à lui-même : le seul maître à bord de son navire. Va-t-il se plier à la force de la loi ou va-t-il défier tout le monde, en déposant sa candidature pour un troisième mandat ? La seconde hypothèse ne serait pas une surprise pour d’aucuns. Mais une telle démarche ne va pas sans couac.
Évidemment, ils n’ont pas tort ceux qui le qualifient d’homme imprévisible, qui veut parfois une chose et son contraire, alors qu’il se targue de « respecter la Constitution ». Ce qui est étonnant, c’est qu’après 17 ans de règne, le chef de l’État peine à se trouver un dauphin qui soit en mesure d’incarner sa vision et sa philosophie. Était-ce avec raison qu’il déclara autrefois qu’il « n’avait pas quinze personnes autour de lui » ? Soit.
À dater d’aujourd’hui, les regards sont braqués vers la Céni qui a la lourde et délicate tâche d’examiner la validité de chaque candidature réceptionnée. Déjà dans un communiqué, lundi, la Cenco s’est dit « vivement préoccupée par la volonté affichée par ceux qui sont au pouvoir d’exclure certains candidats à la présidence de la République ». Les prélats catholiques estiment, avec raison, qu’avec le dépôt des candidatures à la présidentielle et aux législatives, le calendrier électoral se trouve à « une étape décisive de son déroulement ». À ce titre, c’est donc à la Céni qu’il revient d’offrir au peuple congolais des élections crédibles, transparentes et inclusives.
Quelle que soit la direction que va prendre la situation politique, il est évident que le processus électoral amorce son dernier virage. Il sera certainement tumultueux, périlleux et éprouvant. À chacun de savoir manœuvrer le passage.