S’unir ou disparaitre

Partager
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages

L’Opposition congolaise est en train d’écrire une très belle page de son unité, à la suite de ce processus électoral très incertain. Le meeting du samedi 29 septembre à Kinshasa a été une belle action entreprise dans cette quête d’unité des forces politiques et sociales acquises au changement. Depuis ces deux derniers mois, les leaders de l’opposition ont multiplié des rencontres pour échanger et cogiter autour de cette unité.

Toutefois, le point culminant de l’unité de l’Opposition sera la désignation d’un candidat unique pour la présidentielle du 23 décembre. C’est ce que tout les Congolais attendent, mais qui n’est pas encore arrivé. Au meeting de samedi, les leaders de l’Opposition ont promis de poursuivre leur rencontre jusqu’à la désignation d’un présidentiable capable de représenter valablement toutes les forces politiques et sociales acquises au changement et arracher, en décembre, l’alternance tant souhaitée.

L’Opposition a mille raisons de cheminer sur cette voie de l’unité. Ça sera leur force pour mettre fin au règne de la majorité au pouvoir et surtout pour mériter les voix de millions d’électeurs qui ont tant soif du changement, la RDC étant devenue la risée du monde alors que le pays a vocation de grandeur sur tous les plans.

Pour autant, l’Opposition a l’obligation de s’unir pour gagner la bataille électorale de décembre tant le régime en place a tout misé sur la tricherie afin de conserver le pouvoir par tous les moyens. Si le régime en place est capable d’instruire une compagnie de transport de ne pas fonctionner pendant une journée juste pour tenter de faire échec au meeting de l’Opposition alors qu’est-ce qu’il ne ferait pas pour inféoder la Commission électorale afin de truquer les élections et garder le pouvoir ?

Seule l’unité de l’opposition permettra une large synergie des forces du changement aussi bien pour la vigilance face à la tricherie programmée que pour maximiser ses chances de rafler la majorité de voix et espérer l’alternance. Ne pas s’unir serait la disparition de l’opposition sur qui tout un peuple fonde son espoir pour imposer une nouvelle ère libérée de la dictature, de la corruption, des injustices de tous ordres, de la dilapidation des deniers publics et des violations des droits humains.