Kinshasa : élaboration d’un plan d’action pour l’émergence de Selembao

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Créée en 1968, la commune de Selembao est confrontée à plusieurs difficultés pour son développement. Parmi ces difficultés enregistrées dans certains quartiers figurent les érosions qui ont emporté plusieurs maisons d’habitation, le manque d’électricité et d’eau potable, le mauvais état de plusieurs routes, etc.

Par FL NL-NS/ACP

Les bourgmestres qui se sont succédé à la tête de cette municipalité, informés de la situation, n’ont pu y apporter la solution. À la fin de leur mandat, les difficultés se posaient toujours.

Peut-être que cette fois est la bonne. Se confiant à l’ACP, le bourgmestre adjoint de Selembao, Crispin Miyambi, a révélé que l’administration municipale élabore actuellement, en synergie avec les chefs de quartier et des rues, un plan d’action quinquennal assorti d’un budget participatif pour l’émergence de cette municipalité.

Selon lui, ce plan est élaboré dans la vision d’impulser un système de gouvernance participative, impliquant les forces vives de dix-huit quartiers de cette entité scindée en quartiers groupes.

« Chaque groupe est animé par un comité local de développement chargé d’organiser des forums des discussions permettant de recueillir les desiderata de la base et d’en ressortir un budget à défendre devant le conseil communal élargi, pour enfin, arrêter un plan d’action et un budget collectif qui intègre les priorités de tous les groupes », a-t-il indiqué.

Le processus d’élaboration de ce plan quinquennal, a-t-il dit, se déroule sous l’encadrement du Comité d’orientation de la réforme des finances publiques (COREF).

Le bourgmestre adjoint a signifié, en outre, que ces forums visent aussi l’éducation de la population au civisme fiscal, afin qu’elle comprenne son rôle à jouer, en tant que premier acteur du développement.

Réhabiliter le secteur énergétique

Crispin Miyambi a, par ailleurs, évoqué la réhabilitation du secteur énergétique parmi les actions prioritaires à mener dans tous les quartiers de sa commune qui sont butés à une carence en fourniture d’eau potable et en électricité.

Cette situation est, selon lui, liée à la vétusté de la plupart d’infrastructures. Il a aussi épinglé le besoin de création d’autres marchés municipaux, l’aménagement des latrines publiques, la construction d’espaces funéraires ainsi que la conduite des actions antiérosives dans certains quartiers.

D’une superficie de 24 km2 avec une population d’environ 360 000 habitants, la commune de Selembao est limitée au Nord-Ouest par la commune de Ngaliema et à l’Est par les communes de Bumbu et Makala, signale-t-on.