RDC : enfin le gouvernement dépose au Parlement son projet de budget 2019 chiffré à 5,9 milliards Usd

Partager
  • 7
  •  
  •  
  • 3
  •  
  •  
  •  
    10
    Partages

Après son adoption, mardi par le Conseil des ministres, le projet de budget de l’Etat pour l’exercice 2019 a été transmis ce mercredi 03 octobre 2018, à l’Assemblée nationale pour examen et son adoption par les élus du peuple. C’est le premier-ministre congolais, Bruno Tshibala qui a déposé ce budget chiffré à 10 352,3 milliards de francs congolais (CDF) soit 5,9 milliards Usd.

Par Stanislas Ntambwe

Le budget déposé ce mercredi est appliqué au taux de change moyen de 1 747,8 CDF le dollar. Il représente l’équivalent de 5,923 milliards USD. Equilibré en recettes et en dépenses, ce projet de loi des finances accuse un taux de régression de 0,01% par rapport à son niveau de 2018, soit de 10 353,2 milliards CDF.

A en croire le compte-rendu du Conseil des ministres de mardi, ce projet de Loi découle du cadre budgétaire à moyen terme et se fonde sur les mesures d’encadrement définies dans la lettre d’orientation budgétaire 2019 ainsi que sur les directives de la circulaire relative à la Loi des finances 2019.

Recettes et dépenses

Parmi les indicateurs ayant servi à l’élaboration du budget de l’Etat de l’exercice 2019 on note notamment, le taux de croissance du PIB : 5,6% ; le déflateur du PIB : 7,2% ; le taux d’inflation moyen : 12,4% et le PIB nominal : 96.678 milliards FC.

« Les recettes du budget général comprennent les recettes internes de 8 443,9 milliards de CDF et les recettes extérieures de 1 161,0 milliards de CDF. Les recettes internes sont constituées des recettes courantes de l’ordre de 8 293,9 milliards de CDF, soit un accroissement de 25,6% et les recettes exceptionnelles de 150,0 milliards de CDF, soit un accroissement de 100% par rapport aux prévisions de 2018 », a indiqué le porte-parole du gouvernement a.i, Félix Kabange Numbi.

Quant aux dépenses du budget général, elles comprennent : la dette publique et les frais financiers pour 608,5 milliards de CDF ; les rémunérations pour 3 565,4 milliards CDF (soit 37,7% d’accroissement aux prévisions de 2018 situées à 2 590,0 milliards CDF et 43,0% des recettes courantes). Selon le gouvernement congolais, ceci dépasse largement les critères de convergence macroéconomique de la SADC en matière de soutenabilité budgétaire, fixés à 35% au maximum.

Par ailleurs, le ministre d’Etat ministre du Budget, Pierre Kangudia a souligné qu’en 2019, le cadre macroéconomique devrait rester stable, avec une croissance économique de 5,6% contre 4,2% estimée pour 2018.

« La stabilité du marché de change devrait se poursuivre en 2019 avec une dépréciation attendue de 4,98% contre 7,10% en 2018. Le taux de change moyen annuel se situerait à 1747,8 FC/USD et celui fin période pourrait atteindre 1790,3 FC/USD. Dans ces conditions, la décélération du rythme de formation des prix intérieurs enregistrés en 2018 devrait se poursuivre en 2019, avec un taux d’inflation fin période projeté de 11,2% contre 13,6% en 2018 », a expliqué Pierre Kangudia.

Il sied de relever que le dépôt du projet de budget 2019 qui devrait être fait depuis l’ouverture de la session budgétaire, le 15 septembre 2018 à la Chambre basse du Parlement, intervient avec un très grand retard après avoir suscité bien d’interrogations dans l’opinion. Son dépôt ce jour vient ainsi calmer les esprits.

One thought on “RDC : enfin le gouvernement dépose au Parlement son projet de budget 2019 chiffré à 5,9 milliards Usd

  1. Le Budget de la honte , c’ est le budget de la ville de Johannesburg / Afrique du Sud et de certains clubs de football en Europe .

Comments are closed.