Le Dr Dénis Mukwege, Prix Nobel de la paix

Partager
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages

La République démocratique du Congo (RDC) a été, une fois de plus, par son digne fils, le médecin gynécologue Dénis Mukwege qui vient de remporter avec l’ikranienne Nadia Murad le Prix Nobel 2018.

Par Stanislas Ntambwe

L’annonce a été faite, ce vendredi 05 octobre 2018 par le Comité Nobel norvégien qui a révélé le nom du prix Nobel de la Paix 2018.

Il s’agit du congolais Denis Mukwege et de l’irakienne Nadia Murad qui sont récompensés par le prestigieux prix « pour leurs efforts pour mettre fin à l’emploi des violences sexuelles en tant qu’arme de guerre ». Ces deux personnalités avaient déjà été récompensés par le prix Sakharov décerné par le Parlement européen. En 2014, pour Dénis Mukwege et en 2016 pour Nadia Murad.

Denis Mukwege, né le 1er mars 1955 à Bukavu dans le Sud-Kivu (Est de la RDC), est un gynécologue et militant des droits humains congolais. Il est surnommé « L’homme qui répare les femmes ». Il est aussi pasteur chrétien évangélique de courant pentecôtiste dans une église de Bukavu.

Il est le fondateur de l’hôpital Panzi basé à Bukavu dont la fondation porte le même le nom.

Nadia Murad Basee Taha, une jeune Irakienne de 23 ans forcée de devenir esclave sexuelle pour le groupe djihadiste Etat islamique (EI), milite pour que les persécutions commises en 2014 contre les yazidis soient considérées comme un génocide.

Elle a été enlevée de son village de Kocho, près de Sinjar (nord de l’Irak) en août 2014 et emmenée à Mossoul, ville contrôlée par l’EI. Elle a été soumise à des viols collectifs par les combattants de l’EI et vendue à plusieurs reprises comme esclave sexuelle.

Cette récompense au Docteur Dénis Mukwege est une fièreté pour le pays et le gouvernement congolais devrait s’en féliciter.

One thought on “Le Dr Dénis Mukwege, Prix Nobel de la paix

  1. Plasticienne, je dédie mon oeuvre « Noli me tangere » à Nadia Murad et Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix 2018. Une oeuvre pudique sur l’inviolabilité du corps de la femme : https://1011-art.blogspot.fr/p/noli-me-tangere.html

    Elle fait écho à une série sur les mutilations sexuelles intitulée « Infibulation ». Quand l’art permet de parler de la barbarie des Mutilations Génitales Féminines.
    A découvrir : https://1011-art.blogspot.fr/p/blog-page.html

Comments are closed.