Tueries de Beni: une ONGDH entend saisir la CPI

Partager
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages

No impunity of the congolese state(Nics), une Organisation non gouvernementale de défense et de promotion des droits de l’homme par l’entremise de son président, Jenny Dakosta Van Mputu entend saisir la Cour pénale internationale(CPI) afin que la Justice soit rendue aux victimes des tueries de Beni, dans le Nord-Kivu.

« Les contacts sont déjà pris par No impunity of the congolese state (Nics) au niveau national et international pour que les Instances judiciaires internationales soient saisies en vue de mettre fin à l’impunité que bénéficient les auteurs des massacres de Beni », affirme Jenny Dakosta Van Mputu. Ce dernier regrette du fait que les Congolais soient tués à Beni et au Kasaï comme si l’Etat n’existe pas en RDC.

Pour lui, ce qui se passe à Beni relève de « crimes contre l’humanité », estimant que les auteurs de ces crimes devraient répondre de leurs actes en vue de mettre fin à l’impunité.

En outre, le président de Nics fustige les restrictions des libertés publiques; les actes de torture et traitement inhumain; les arrestations arbitraires et privations des droits civils et politiques à l’endroit de certains Congolais par le régime de Kinshasa .

Compte tenu de la situation sécuritaire qui règne actuellement au pays, caractérisée par les violations massives des droits de l’homme de la part des forces de défense et de sécurité, Jenny Dakosta Van Mputu dit s’investir dans la défense et la promotion des droits de l’homme en République démocratique du Congo.

Diplômé en Droit et Théologie, Jenny Dakosta Van Mputu avec son organisation tient à œuvrer pour le bien être collectif Congolais.

Godé (CP)