Kinshasa : lancement des travaux de construction d’un service de kinésithérapie et d’appareillage orthopédique

Partager
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages

Au terme de 15 mois des travaux de construction, l’hôpital provincial général de référence de Kinshasa sera doté d’un centre capable de prendre en charge, chaque année, jusqu’à 2 200 personnes vivant avec handicap.

Par Amédée Mwarabu

Le gouverneur de la ville province de Kinshasa, André Kimbuta Yango, a posé, le mercredi 10 octobre à l’Hôpital provincial général de référence de Kinshasa (ex-Mama Yemo), la première pierre pour la construction du nouveau service de kinésithérapie et d’appareillage orthopédique.  La construction de ce centre est le fruit du partenariat entre le Comité international de la Croix-Rouge/RDC (CICR/RDC) et l’Hôtel de ville de Kinshasa.

« L’heure est venue aujourd’hui de commencer enfin la construction de ce grand ouvrage qui proposera, dans l’avenir, une gamme de soins de réadaptation physique. Cette nouvelle structure moderne sera spacieuse (2 200 m²), bien équipée et supportée par des outils d’amélioration de l’efficience. La durée de sa construction est prévue pour 15 mois, jusqu’au début de l’année 2020 », a déclaré Christine Cipolla, Cheffe de Délégation CICR/RDC lors de la cérémonie de pose de la première pierre.

Selon la cheffe de Délégation du CICR/RDC, au terme de ce projet en 2022, le nouveau service de kinésithérapie et d’appareillage orthopédique sera en mesure de prendre en charge pas moins de 2 200 personnes par an. Ces personnes, a-t-elle dit, pourront bénéficier de prestations en kinésithérapie de qualité, ainsi que des fournitures en appareillages orthopédiques de tous types ou encore des aides techniques à la mobilité.

Ce projet rentre dans le cadre du « Programme de réadaptation physique » du CICR développé en faveur des personnes qui présentent un handicap physique et qui nécessitent un appareillage, à l’exception des prothèses de membre supé0rieur.

« Nous sommes investis, de manière générale, pour la réhabilitation de l’hôpital provincial général de référence de Kinshasa. Nous nous sommes déplacés jusqu’en Allemagne avec une délégation de l’hôpital général conduite par le médecin directeur. Nous avons négocié et nous avons pu obtenir quelques financements.  Ayant appris que le gouverneur est en train de chercher le financement pour l’Hôpital, la Croix rouge nous a approchés. Nous avons signé un partenariat entre la Croix rouge internationale et la ville de Kinshasa pour l’hôpital ex-Mama Yemo. C’est aujourd’hui que nous avons posé la première pierre pour l’érection d’un grand pavillon qui va s’occuper des personnes vivant avec des handicaps physiques », a déclaré André Kimbuta, après la pose de la première pierre.

Parallèlement à l’édification de ce centre, 5 Congolais ont été envoyés à l’étranger pour suivre des études spécialisées dans les domaines de l’ortho-prothèse et de la podo-orthèse. Ces Congolais envoyés en formation reviendront avec leurs diplômes en 2020, juste au moment où le département sera prêt à démarrer, afin de lancer les activités de production, a précisé Christine Cipolla. Selon elle, le CICR procédera également au renforcement des capacités du personnel local afin d’assurer son efficacité dans le travail.

Dans le même cadre, deux experts du CICR, 1 kinésithérapeute et 1 orthopédiste, seront mis à la disposition jusqu’à la fin du projet pour soutenir toute l’équipe de professionnels congolais dans leurs tâches quotidiennes.

Deux bénéficiaires congolais du Programme de réadaptation physique du CICR ont pris part à cette cérémonie de pose de la première pierre.