L’Angola se félicite d’avoir réussi à 100% l’expulsion des migrants illégaux sur sol

Partager
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage

Le gouvernement provincial de Lunda Norte (Nord-est de l’Angola), se félicite d’avoir réussi à 100% l’operaçâo transparencia décrétée pour mettre fin à « l’immigration illégale, exploitation et trafic illicite des diamants ».

De notre Correspondant en Angola René Tshibangu

Selon l’inspecteur provincial de la Police nationale à Lunda Norte, Antonio Bernardo, 15 jours après le début de cette opération, le gouvernement a pris le contrôle de « plusieurs coopératives d’exploitation des diamants; 120 comptoirs d’achat des diamants fermés; 31742 pierres des diamants équivalant à 1894 carats confisqués des mains des étrangers, principalement des migrants congolais; 106 voitures, 31 vélos et 165 motos confisqués; 50 dragues, 28 lavaries, 100 moto pompes, 200 tracteurs et 35 canons rapides confisqués ».

Il sied de noter que près de 190 mille soit 188.802 migrants congolais ont été violentés, dépourvus de tout et expulsés ces derniers jours de l’Angola à travers une opération dénommée « Operaçâo transparencia ». Elle devra, à en croire Antonio Bernardo, se poursuivre jusqu’en 2020.

Lors d’une conférence de presse animée, le 16 janvier 2018 à Dundu, Ernesto Muangala, gouverneur de Lunda Norte de retour de la République démocratique du Congo (RDC) a affirmé qu’il a eu, lors de sa visite de travail en RDC, « des rencontres avec les quatre gouverneurs des provinces congolaises limitrophes de Lunda Norte ». D’après lui, il a été question avec ses homogues congolais de « s’impliquer aussi dans la lutte contre l’immigration illégale et surtout d’interdire leurs sujets de cesser à invader notre territoire. Car nous, nous considérons l’entrée massive des congolais sur notre territoire comme invasion silencieuse », a soutenu Ernesto Muangala.