L’Armée congolaise lance un ultimatum aux groupes armés avant de subir son « baptême de feu »

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) lance un appel vibrant à tous les groupes armés actifs dans l’est de du pays, notamment, au Sud-Kivu et au Maniema à se rendre, le plus rapidement, avant de subir la puissance de feu de l’armée nationale.

Par Stanislas Ntambwe

Cet appel que l’on peut considérer comme un énième ultimatum de l’armée congolaise aux groupes armés locaux et étrangers, a été lancé, mardi 16 octobre 2018 à Bukavu (Sud-Kivu), par la 33ième Région militaire des FARDC, dans un communiqué lu par son porte-parole, le Major Jean-Louis Tshimwanga et signé par le Général major Mundos Muhindo Akili.

La 33ième Région militaire, met également en garde certains éléments de l’armée loyale qui se livrerait à des actes de tracasserie, en érigeant des barrières illégales sur les différents tronçons routiers, aux postes frontaliers et aéroportuaires.

« Le général Major Muhindo Akili Mundos Charles lance un ultimatum aux groupes armés de déposer les armes et de se rendre, ils seront traités en hommes libres ; par contre celui qui ne déposera pas les armes sera traité sans pitié. Pour les officiers et militaires qui tracassent la population aux ports, frontières et autres barrières doivent dégager et laisser aux services habilités d’être à ses endroits. Les contrevenants seront mis à la disposition de la justice militaire. Pour les bandits à mains armées qui opèrent dans les villes, localités et autres, ils doivent cesser leurs sales besognes, sinon ils seront toujours traqués par la PNC appuyée par les FARDC », a rapporté le porte-parole de la 33ième Région militaire.

Par ailleurs, l’armée sollicite de la population une étroite collaboration en dénonçant tous les cas et mouvements suspects dans son environnement. Ce, en vue de rétablir la sécurité dans les provinces du Sud-Kivu et Maniema.

Selon Laprunelle.info, cette mise en garde du  général Mundos arrive après la réception de l’Etendard de Commandement de la 33ième Région militaire de la part du général Major Isidore Kaumbu Nyakole, le mercredi 10 octobre 2018, au camp militaire Saïo de Bukavu.