Sud-Kivu: des tirs nourris à Sange après le passage d’une centaine d’hommes armés à Uvira

Partager
  • 11
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    11
    Partages

Les tirs à l’arme lourde ont été entendus, le samedi 20 octobre 2018 pendant la journée, sur les montagnes qui surplombent la cité de Sange dans la plaine de la Ruzizi, dans la province du Sud-Kivu.

Les informations de la société civile, confirmées par les sources proches des Forces armées de la République démocratique du Congo (Fardc), indiquent que les éléments des forces loyalistes basées à Sange et Kabunambo réagissaient, bien que tardivement, après le passage d’un groupe d’hommes fortement armés dans la localité de Kabunambo en provenance du côté de la rivière Ruzizi, en direction de Hauts plateaux d’Uvira. Ils étaient estimés à une centaine d’hommes ce samedi dans la matinée.

Selon ces sources, les Fardc n’ont pas réussi à les arrêter quel que soient les tirs entendus, et aucun bilan n’a jusque-là été donné.

Une situation qui sème la panique au sein de la population dans la zone, estimant que la présence de ces hommes armés incontrôlés aura une répercussion négative à la situation sécuritaire très volatile dans cette partie de la province. Ils espèrent que le gouvernement va rapidement examiner cette situation et prendre une mesure pour une solution durable dans cette partie frappée par l’activisme des groupes et bandits armés.

Avec Laprunelle.info