Nord-Kivu : l’épidémie à virus Ebola tue une personne à Vuhovi

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une personne est morte de la maladie à virus Ebola, à Vuhovi, une localité mitoyenne des villes de Beni et Butembo (Nord-Kivu), où l’épidémie a déjà emporté 174 personnes depuis sa déclaration le 1er août.

Hervé Ntumba

Le ministère de la Santé explique que l’épidémie s’est propagée vers cette localité par le « mari d’un cas confirmé décédé au Centre de traitement Ebola (CTE) de Butembo, le 26 octobre 2018 ». En fait, la victime avait refusé le suivi et le transfert au CTE. Il est décédé au centre de santé de Vuhovi où le prélèvement a pu être effectué. Toutefois, le ministère annonce avoir déjà vacciné plus de 100 personnes dans cette zone de santé.

Il est à noter que Vuhovi est la 11ème étape de propagation d’une épidémie partie de la bourgade de Mangina, le 1er août 2018, avant de se propager vers les localités ou villes de Beni, Butembo, Oicha, Masereka, Musienene, Kalunguta, dans la province du Nord-Kivu et Mandima, Tchomia et Komanda, dans l’Ituri voisine.

Cette pandémie, note-t-on, a déjà fait 179 morts dont 144 parmi les 244 cas confirmés.  81 sont guéris, les autres sont hospitalisés dans les différents CTE. Une nouvelle zone est touchée par Ebola alors que le ministère de la Santé entend maîtriser l’épidémie, d’ici fin novembre (dans un mois), sur base d’un nouveau plan de riposte en place.

Au ministère de la Santé et à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), il a été demandé d’accroître la transparence et la précision de leurs rapports quotidiens sur l’évolution de l’épidémie.