Mwimba Texas : « Je suis plus à l’aise dans le sport et l’humanitaire qu’en politique »

Partager
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage

Le catcheur albinos Mwimba Texas et président de la Fondation portant le même nom, réagit ainsi négativement à sa nomination dans l’équipe de campagne du candidat du Front commun pour le Congo (FCC), Emmanuel Shadary. « Je me sens plus à l’aise dans le sport et dans l’humanitaire qu’en politique », a-t-il déclaré à Lepotentielonline.net, en réaction à cette pseudo-nomination.

Par Stanislas Ntambwe

Surpris par les appels et la publication dans la presse de la composition de l’équipe de campagne du candidat du Front commun pour le Congo (FCC) à la présidentielle, Emmanuel Shadary, dans laquelle son nom se retrouve au poste de rapporteur de la cellule en charge des personnes vulnérables et personnes vivant avec handicap, le catcheur albinos et président de la Fondation Mwimba Texas (FMT), Alphonse Makiese Mwimba Texas, s’est dit non concerné par cette responsabilité. « Je me sens plus à l’aise dans le sport et dans l’humanitaire qu’en politique », a-t-il déclaré.

Le président de la FMT dit ne pas avoir été préalablement consulté, sinon, il aurait décliné cette offre. « S’il faut me confier une responsabilité dans le sens de la prise en charge ou de la protection des personnes vulnérables, là, je serai d’accord parce que je le fais déjà, avec mes maigres moyens, sans soutien, depuis plus de vingt ans. Mais, associer mon apostolat, ma passion avec la politique, cela n’est pas mon goût ni ma vision », a expliqué le catcheur albinos.

Je sers le pays dans mon domaine

Refusant d’identifier son action à un regroupement politique, Mwimba Texas note qu’il a beaucoup fait en faveur du pays et de toute la nation qu’il sert à sa manière. Si aujourd’hui la RDC est reconnue, à travers le monde, a-t-il affirmé, comme un pays modèle en ce qui concerne la considération et l’intégration des personnes vivant avec albinisme, c’est grâce au travail abattu par lui depuis plus de vingt ans déjà.

Le Président de la FMT reconnait, par ailleurs, l’apport, dans l’accomplissement de la mission dévolue à la fondation qui porte son nom, de certaines personnalités comme le Premier ministre honoraire Matata Ponyo, dont les interventions lui ont permis notamment d’organiser la rencontre internationale des albinos. Mais, à l’en croire, c’est difficilement, faute des soutiens conséquents, qu’il arrive à faire fonctionner l’ASBL qu’il a créée en juin 1998.

Pour Mwimba Texas, sa personne et sa fondation veulent rester apolitique, en vue de servir toutes les personnes en difficultés. Ce qui l’amène à n’inscrire ses activités que dans l’humanitaire, évitant ainsi de se mettre sous le label d’un regroupement ou d’un parti politique.

« Je suis bien avec tout le monde. Et, cela, pour le bien de la fondation et de toutes ces personnes qui recourent à elle ou qui veulent intervenir pour lui permettre de remplir sa mission. Par rapport à cette position, cette tâche au sein de l’équipe de campagne du candidat du FCC me mettrait dans une mauvaise posture par rapport à mon apostolat. Si j’avais été contacté avant, j’aurai argumenté dans ce sens et, je pense que ceux à qui il avait été demandé de constituer cette équipe auraient compris mes préoccupations », explique le catcheur albinos.

Par ailleurs, Mwimba Texas vient allonger la liste d’autres personnalités publiques qui ont exprimé leur inquiétude, après avoir entendu leurs noms dans ladite liste. Il s’agit entre autres du sélectionneur national des Léopards, Florent Ibenge; pasteur Kankenza; du président de l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC), Kasonga Tshilunde; Chantal Kanyimbo, rapporteuse  du Conseil supérieur de l’audiovisuel du Congo (CSAC);…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *