Interdiction des biens de l’Etat à des fins de la campagne électorale : Toussaint Tshilombo s’explique

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En réagissant aux mesures interdisant les candidats à recourir à l’utilisation des moyens et biens de l’Etat à des fins de la campagne électorale, Toussaint Tshilombo, cadre de la Majorité présidentielle (MP) a, sur tweeter, fait savoir que le Front commun pour le Congo (FCC) possède des moyens qui vont les aider à battre campagne.

Hervé Ntumba

Pour cela, il a indiqué que le pouvoir a tous les matériels de campagne. « Ils ont les états-majors de campagne. Qui acceptera de servira de marche pieds à l’autre ?», a-t-il dit.

Pour lui, l’opposition n’est pas encore prête à aller aux élections du 23 décembre 2018. Raison pour laquelle elle à la recherche d’une négociation qui va aboutir au partage de pouvoir. « Cela prouve qu’ils n’ont jamais été prêts pour aller aux élections. Ils cherchent une négociation avec pour le partage du pouvoir », a renchéri Toussaint Tshilombo.

A rappeler que cette décision qui émane de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), est appuyée sur l’article 36 parlant effectivement d’interdiction d’utilisation à des fins de propagandes des biens, de finance, du personnel d’Etat, des établissements et organismes publics et des sociétés publiques.