Un message fort

Partager
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage

Enfin. De bonnes nouvelles dans l’opposition. Depuis Genève,  un candidat unique de l’opposition a été désigné. Les sept leaders de l’opposition se sont surpassé et ont pu désigner un candidat commun pour la présidentielle du 23 décembre. Ce joker de l’opposition est en soi tout un symbole.

Il va représenter toutes les forces politiques et sociales du changement. Il va porter le programme commun de l’opposition. Un projet de société qui doit traduire l’alternance tant souhaitée dans les faits.

La République démocratique du Congo que laisse le régime de Kabila, c’est un pays qui est aux antipodes de ce qu’il doit être. Ses immenses richesses du sol et du sous-sol devraient, en principe, en faire un grand pays dans le concert des nations. Hélas ! La misère sociale contraste avec les potentialités du pays.

La mal gouvernance a nivelé le pays vers le bas. La corruption, le détournement des deniers publics et le bradage du patrimoine national ont précipité la RDC au rang des nations pauvres. Pire, la RDC se trouve aujourd’hui isolées de la communauté internationale à cause de cette mal gouvernance.

Les défis sont d’autant cruciaux que l’alternance démocratique s’impose à l’issue des élections de décembre prochain. Le candidat unique de l’opposition porte l’espoir de tout un peuple pour un changement radical devant replacer la RDC dans le camp des nations civilisées, où les droits humains sont respectés et où les valeurs démocratiques sont réellement garanties.

C’est ce à quoi la République démocratique du Congo devrait être destinée depuis des lustres. Mais, hélas, faute d’un leadership visionnaire, la RDC patauge année après année. L’opposition ayant désormais un candidat unique, le peuple congolais doit maintenant se ranger derrière elle pour une victoire, le 23 décembre, qui étanchera la soif de l’alternance.