Ebola en RDC : au moins 200 décès enregistrés et 300 cas confirmés

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La maladie à virus Ebola sévissant dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri depuis le 1er août dernier, a franchi le seuil des 300 cas confirmés dans la région où elle a déjà causé 212 décès, renseigne le communiqué du ministère de la Santé publique.

Hervé Ntumba

Le communique explique que depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 339, dont 301 confirmés et 38 probables. Au total, il y a eu 212 décès (174 confirmés et 38 probables). Ce seuil a été atteint et franchi après que 6 nouveaux cas confirmés, dont 1 à Butembo, 1 à Katwa et 4 à Kalunguta dans le Nord de la province du Nord – Kivu.

A Butembo, trois nouveaux décès de cas confirmés ont été rapportés en début de semaine. Il sied de noter que la République démocratique du Congo connait sa dixième épidémie d’Ebola depuis 1976. Mais celle qui sévit à l’Est du pays, est la plus grave que le pays a connu. En fait, c’est une maladie qui affecte les deux provinces en proie à l’insécurité. Il s’agit du  Nord – Kivu et de l’Ituri, rappelle-t-on. Dans cette optique, il importe de savoir que les interventions médicales y sont entravées par l’insécurité régnant dans la région.

« Cette épidémie reste dangereuse et imprévisible », a alerté le week-end dernier le ministre de la Santé publique, Dr Oly Ilunga, déplorant des menaces, agressions physiques, destruction répétée de matériel et kidnapping auxquels font face les agents de santé engagés dans la riposte contre Ebola.

Pour rappel, la maladie à virus Ebola se propage par contact physique avec des fluides corporels infectés (sécrétions des muqueuses, salive, la sueur, les vomissures, les matières fécales ou le sang) et provoque une fièvre hémorragique.