Pour Me André Kito, les auteurs des violences électorales répondront de leurs actes devant les cours et tribunaux Congolais ainsi que devant les instances judiciaires internationales.

Cette fois ci , on va tout faire pour que les responsables des crimes et des violences électorales répondent de leurs forfaits“, menace Me André Kito. Ce dernier conduit une délégation des acteurs de la société civile militant contre l’impunité à La Haye où se tiendra du 5 au 12 décembre prochain , la 17eme session de l’Assemblée générale des États parties au Statut de Rome, texte fondateur de la cour pénale internationale.

Me André Kito qui s’est confié à Politico.cd indique que les organisations membres de sa plateforme travaille déjà sur terrain pour répertorier tous les cas des violations des droits durant cette période électorale afin leurs auteurs répondent de leurs crimes.