Liquid Telecom investit 400 millions Usd dans un réseau panafricain passant par Kinshasa

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce projet prévoit de connecter Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, à ce réseau panafricain de télécommunications. Liquid Telecom, un groupe panafricain de télécommunications, annonce qu’il va investir 8 milliards de livres égyptiennes (400 millions Usd) en Égypte dans les trois ans à venir. Le projet s’inscrit dans le cadre d’un grand partenariat avec Telecom Egypt, qui comprend une infrastructure réseau et des centres de données.

Cet accord historique a été signé, le samedi 8 décembre au Forum Africa 2018, par Ahmed El Beheiry, directeur exécutif et PDG de Telecom Egypt, et par Strive Masiyiiwa, président exécutif du groupe Econet, société mère de Liquid Telecom.

Telecom Egypt utilisera le réseau pour connecter les entreprises égyptiennes au reste de l’Afrique, tout en s’associant à Liquid Telecom pour construire des centres de données dans toute l’Égypte. Après avoir fait un investissement initial de 50 millions Usd dans les centres de données et les services cloud, Liquid Telecom prévoit d’investir 350 millions Usd supplémentaires dans des initiatives d’inclusion financière et à haut débit, ainsi que dans des centres de données à forte capacité. Ces centres présenteront de nombreux points communs avec certains des meilleurs centres de données de leur catégorie en Afrique du Sud.

Cet investissement de 400 millions USD permettra à Liquid Telecom de consolider fortement sa place de fournisseur de solutions de connectivité et de cloud en Afrique du Nord, qui offre aux entreprises de la région des services de réseau et de centre de données de premier plan. Grâce à son offre de centres de données, « Africa Data Centres » (ADC), Liquid Telecom facilite l’essor du cloud en Afrique en étant la première entreprise à fournir une plate-forme de services cloud à l’échelle locale, sur de nombreux marchés.

Selon M. Strive Masiyiwa, président exécutif du groupe Econet, la société mère de Liquid Telecom, la prochaine mission consiste à achever une liaison entre Le Caire et Dakar au Sénégal, en passant par le Soudan, le Tchad et le Nigeria, ainsi que le reste de l’Afrique occidentale. « Nous avons déjà traversé l’Afrique d’Est en Ouest en passant par le Soudan et le Tchad. Nous sommes arrivés à la frontière nigériane et nous espérons atteindre Abuja d’ici à la fin janvier, à temps pour le Sommet de l’Union africaine (UA). Nous aimerions atteindre Dakar avant que le président Al-Sisi ne termine son mandat », a-t-il déclaré.