Vas en paix, légende du football congolais!

Partager
  • 8
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    8
    Partages

A l’époque coloniale, une mauvaise légende circulait au Kasaï. Il se disait que des gens singuliers, des agents secrets au service de l’homme blanc, attaquaient des innocents en pleine nuit. On mettait donc les proches en garde contre ces être dangereux appelés « Mitumbula ».

Selon les rumeurs dans l’espace Kasaï, un « Mutumbula » allait livrer ses victimes aux blancs qui, après les avoir engraissées avec du sel, les tuaient et les mettaient dans des boîtes de conserve.

C’est ce nom qui donnait froid au dos qu’on colla à un jeune footballeur de l’équipe de Tshipepele de Kananga, terreur des équipes adverses, dans l’ancienne province du Kasaï occidentale. Cela, à cause de sa vitesse et sa force de frappe.

L’équipe de V.Club avec Ndaye Mulamba en avant-plan

Recruté dans l’équipe nationale, les Léopards du Zaïre, il fit des merveilles. C’est à une certaine Coupe d’Afrique des nations (CAN) que son nom fut écrit en lettres d’or. Là, Ndaye Mulamba, alias Mutumbula, marqua neuf buts au cours d’une seule édition. Record jamais égalé jusqu’à ce jour.

Le temps fort de Pierre Ndaye (G) et l’époque de la vache maigre pour lui (D)

Délaissé par les dirigeants de son pays après avoir décroché, il a vraiment mené une vie de paria le reste de ses jours sur la terre des humains. Ce samedi 26 janvier 2019, il s’est donc éteint en Afrique du Sud en partant avec sa vie de misère.

Adieu feu-follet d’autrefois, toi qui viens de décéder loin de la République démocratique du Congo, cette patrie ingrate qui abandonne ses héros. 

Par Donatien Ngandu Mupompa