RDC : la coalition Lamuka appelle à la résistance pacifique contre le pouvoir en place

Partager
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages

Le président de la coalition Lamuka, candidat malheureux à la présidentielle, Martin Fayulu, a appelé, ce week-end 2 février, ses militants à la résistance pacifique contre le pouvoir en place. C’était au cours de son meeting organisé à la place Sainte-Thérése, dans la commune de N’djili à Kinshasa.

Venus de différentes communes, les militants de Lamuka ont pris d’assaut la place Sainte-Thérése. Martin Fayulu les a invités à une résistance pacifique, en s’abstenant à tout acte de violence pour obtenir la vérité des urnes. D’ailleurs, il a promis de faire une tourné dans les différentes provinces en vue d’expliquer cette démarche à ceux qui ont voté pour lui. « N’obéissez pas à l’ordre de celui que vous n’avez pas choisi », a-t-il déclaré.

Il a considéré la victoire de Félix Tshisekedi comme « un putsch électoral » contre le peuple congolais.  Selon Fayulu, Félix a trahi l’accord de Genève, afin de se en faisant une coalition avec le camp du président sortant, Joseph Kabila.

En outre, il invite la Communauté internationale à respecter la volonté du peuple. Laquelle volonté s’était exprimé le 30 décembre dernier, lui donne vainqueur de la présidentielle.

« La constitution a donné le mot d’ordre. Je vais tenir le même meeting dans chaque province. Dans les jours à venir, nous allons donner le mot d’ordre pour chaque action à mener », a-t-il déclaré devant des milliers de militants rassemblés. Quant à lui, son mot d’ordre veut dire « quelqu’un pour qui vous n’avez pas voté ne doit pas vous commander », a-t-il expliqué.

Non au tribalisme !

Dans son allocution devant plusieurs militants réunis pour suivre son meeting au terrain Sainte-Thérèse, l’opposant Martin Fayulu s’est attaqué au tribalisme qui, d’après lui, est un vice de division. Il a expliqué que les Congolais ont besoin de l’unité nationale. Ils ont besoin de la cohésion nationale.

Pour rappel, Martin Fayulu est arrivé deuxième selon la Commission électorale nationale indépendante (Céni). C’est la première grande sortie de Fayulu et la coalition Lamuka depuis l’arrêt de la Cour qui a validé Félix Tshisekedi comme président de la république, note-t-on. Il importe de rappeler ce meeting étai un test pour Martin Fayulu, candidat malheureux à l’élection présidentielle du 30 décembre dernier.

Hervé Ntumba

 

One thought on “RDC : la coalition Lamuka appelle à la résistance pacifique contre le pouvoir en place

  1. Le meeting a certes était pacifique. Mais il ne faut pas sous-estimer ces appels que l’on qualifie de HAINE TRIBALE. C’est trop simpliste.
    La haine est un sentiment qu’un individu, à tord ou raison, peut avoir refoulé dans son for intérieur. L’effet de groupe peut contribuer comme une étincelle à son explosion par des actes barbares incontrôlés.
    Nous avons tous vu comment un cameraman de Tokomi wapi a subi un traitement inhumain.
    À force de repéter SOKI OMONI MULUBA BOMA YE, on prépare les individus faibles et haîneux au pire. Les vidéos sur les réseaux sociaux ont condamné ce propos et demandé aux responsables de LAMUKA, notamment M FAYULU, de ne pas s’accomoder d’une clientèle mal inspirée qui a fait du MULUBA son ennemi à abattre. Voir Tweeter LUCHA, LUBAYA, S. DOKOLO, CARBONE BENI, TEAMCONGO, etc.

Comments are closed.