L’ONG « Drc Vision » condamne les propos incitant à la haine tribale prononcés lors du meeting de Lamuka

Partager
  • 15
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    15
    Partages

Le coordonnateur de l’ONG « Drc Vision », Papy Mavoka, fustige les propos incitant à la haine tribale prononcés par certains participants au meeting de la coalition Lamuka qui a eu lieu, le 02 février dernier à la place Sainte Thérèse, dans la commune de Nd’jili.

L’ONG « Drc Viison » est indigné par le comportement de quelques éléments inconnus qui se sont illustrés par des propos incitant à la haine tribale en marge de son meeting du 02 février dernier. A cet effet, cette organisation de la diaspora congolaise vivant au Grande-Bretagne prône la réconciliation nationale. « Le chef de l’État Félix Tshisekedi a insisté sur l’unité nationale en vue de permettre aux Congolais d’avancer vers la vraie démocratie. Donc, je suis contre certains leaders qui incitent leurs militants à entonner des chansons de la haine et hostiles aux autorités du pays », a dit le coordonnateur de Drc Vision, Papy Mavoka.

Eu égard à la consolidation de la paix sur toute l’étendue du territoire, il a par ailleurs condamné les propos de l’ancien Premier ministre sur la TV 5 visant à empêcher les étrangers d’investir en République démocratique du Congo. « Étant une structure luttant contre la pauvreté, je ne peux aucunement cautionner des propos visant à saper l’unité nationale en véhiculant des propos contre notre pays dont les fondations du développement sont déjà jalonnées ».

Par ailleurs, Jean-Jacques Mamba, un autre cadre de la coalition Lamuka, a condamné des propos incitant à la haine tribale tenue par un animateur de Lamuka. Il a également appelé Martin Fayulu, a faire de même.

Compte tenu du tribalisme qui a pris de l’ampleur sur toute l’étendue du territoire nationale, le coordonnateur de l’ONG « Drc Vision » projette une série d’activités en vue de faire face au tribalisme.

Donc, le combat contre le tribalisme doit être mené par la classe politique et sociale.

Hervé Ntumba

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *