Faire de la presse un véritable 4ème pouvoir : RSF croit en la promesse de Félix Tshisekedi

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ONG internationale Reporter Sans frontière (RSF) dit attendre la concrétisation de la promesse faite par le nouveau président de la RDC de sensibiliser les forces de sécurité au respect des droits et libertés des chevaliers de la plume.

Par Bienvenu Ipan

Au cours de son discours d’investiture prononcé au Palais de la Nation, le président de la RDC, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo s’est engagé à promouvoir la presse pour en faire un véritable quatrième pouvoir. Le vendredi 25 janvier 2019, Reporters Sans Frontières – RSF -, a invité le nouveau président de la République à honorer sa promesse, celle de sensibiliser les forces de sécurité au respect des droits et libertés des chevaliers de la plume.

«Le caractère historique de cette première transition politique pacifique dépendra largement de la politique qui sera menée par le nouveau président, notamment pour protéger les journalistes, garants de la démocratie et de l’ère nouvelle que Félix-Antoine Tshisekedi a appelée de ses voeux», a déclaré le responsable du bureau Afrique de RSF, Arnaud Froger cité par Actualite.cd et eventsrdc.com.

Et de renchérir : «Les reporters étant parmi les premières victimes des agressions policières et des arrestations arbitraires en RDC, nous exhortons les nouvelles autorités à honorer rapidement la promesse faite de sensibiliser les forces de sécurité au respect des droits et libertés des journalistes à exercer leur mission d’information sans crainte de représailles».

Durant l’année 2018, la République démocratique du Congo a enregistré 110 atteintes à la liberté de la presse dont 53 arrestations arbitraires, 31 actes de violence, deux journalistes pris en otage, six médias fermés ou suspendus, et plusieurs jours de coupures internet.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *