Linafoot : Mazembe atomise Mont Bleu, Renaissance se venge

Partager
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages

Le TP Mazembe de Lubumbashi a atomisé le FC Mont Bleu (5-0), en match de la Linafoot. Le FC Renaissance pour sa part, avait pris sa revanche sur Dauphin noir de Goma au stade Tata Raphaël de Kinshasa (2-0). Le TP Mazembe garde son leadership.

Le Potentiel

Le match remis de la 17e journée de la Ligue nationale de football (Linafoot) entre le TP Mazembe et le FC Mont Bleu s’est soldé sur une large victoire (5-0) des corbeaux le jeudi 28 février à Kamalondo.

Sur un coup franc de 30 mètres à la 28e minute, Benson Ochaya a ouvert le score pour les locaux, avant que Jackson Muleka ne fasse le break à 5 minutes de la pause, 2-0 score à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, on attendra la 79e minute pour voir les corbeaux marquer le 3e but, cette fois grâce à Meschak Elia sur coup franc. Les hommes de Mihayo vont ensuite marquer coup sur coup à la 82e et 84e minute respectivement grâce à Glody Likonza et Jackson Muleka qui s’offre ainsi un doublé.

5 buts à 0 score finale, 20e victoire en 21 matchs pour les leaders qui confirment leur suprématie.

Humilié (1-5) lors du match aller au stade de l’Unité de Goma, le FC Renaissance a pris sa revanche sur l’AS Dauphin Noir (2-0) le mercredi 27 février au stade Tata Raphaël.

La Ligue Nationale de Football a fait jouer ce match comptant pour la 20e journée à huit-clos, suite aux incidents survenus dimanche dernier au stade des Martyrs à l’issue du derby imanien.

Les Rennais ont ouvert le score à la 26e minute grâce à David Mulinga dit « Falcao » sur une passe de Bayide, avant de faire le break dans le dernier quart d’heure du match par l’entremise de Kikwama bien servi par Sidibé.

Les oranges de la capitale s’éloignent encore un peu plus de la zone rouge du classement et comptent désormais 21 points, alors que les gomatraciens ne bougent pas de leur cinquième place avec 32 unités.

Pour rappel, suite aux actes de vandalisme posés par les supporters du FC Renaissance, le club est condamné au paiement d’une amande de 20 mille dollars et reste suspendu jusqu’à son apurement; Renaissance doit également réparer tous les dégâts matériels causés par ses supporters perd sa quotepart de recettes ; Ses deux prochains matchs à domicile se joueront à huis clos; Son entraîneur Papy Kimoto est préventivement suspendu.

Le Daring Club Motema Pembe est, quant à lui, condamné au paiement d’une amande de mille dollars pour usage de pétards et violation de la zone neutre.