Nord-Kivu : Jojo Sekimonyo propose un plan Marshall pour mettre fin à l’instabilité dans l’Est du pays

Partager
  • 59
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    59
    Partages

Auteur de plusieurs livres sur la politique économique dont « Génocide économique » et « l’enfer, c’est lui », Jojo M. Sekimonyo propose un plan Marshall en vue de sortir les provinces de l’Est du pays de la crise sécuritaire. Dans ses propositions, il évoque, notamment le développement économique des provinces plutôt que la réponse militaire qui, selon lui, ne conduit pas à une solution durable. Donc, il appuie ses pensées sur le développement économique dans cette partie du pays.

Pour le professeur Jojo Sekimonyo, le problème qu’on a dans l’Est, c’est beaucoup plus socio-économique que sécuritaire.

« Le chef de l’État Félix Tshisekedi dit qu’on doit neutraliser les groupes armés dans l’Est, je pense que la solution majeure à cette insécurité passe par la prise en compte des problèmes socio-économiques. Il importe de mettre de l’argent dans l’Est du pays dans les programmes de développement, la construction des routes, des hôpitaux. Et ça fera que l’Est soit plus attractif et ça permettra notamment la création d’une nouvelle culture », a-t-il expliqué.

A l’en croire, la réponse militaire ne peut pas directement changer la situation actuelle, car tous les jours on enregistre des morts. Face à ce contexte, « il faut investir dans les programmes de développement », a estimé Jojo M. Sekimonyo dans une interview accordée à LePotentielonline.net.

Dans cet ordre d’idées, il invite le président de la République à la création d’un environnement pouvant permettre la création d’emplois, l’entrepreneuriat et un écosystème pour développer l’économie. « On ne peut pas imposer la paix, mais le développement économique peut aider au rétablissement de la paix dans cette partie du pays », a-t-il martelé.

Hervé Ntumba