Le HCR a relocalisé plus de 1.200 réfugiés sud-soudanais depuis la frontière en Ituri

Partager
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages

Depuis mi-février, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), a relocalisé 1.238 réfugiés sud-soudanais qui se trouvaient à la frontière. Sur leur demande, ils ont rejoint le site de Biringi, dans la province de l’Ituri, où ils sont plus en sécurité.

L’opération de relocalisation continue. Les  réfugiés ayant rejoint Biringi sont arrivés majoritairement entre fin janvier et mi-février 2019, à la suite de nouvelles violences dans la province d’Equatoria, au Soudan du Sud. D’autres, arrivés en 2016, ont aussi décidé de quitter la zone frontalière suite aux appels des autorités congolaises.

Pour réussir cette opération, les autorités locales d’Aru et Ingbokolo, accompagnés des chefs traditionnels des chefferies Kakwa et Kaliko, ont mené une mission de sensibilisation en vue de la relocalisation à Biringi.  

Chaque semaine, environ 150 réfugiés expriment leur volonté d’être relocalisé à Biringi, où le HCR ensemble avec les autorités propose une assistance qui permet aux réfugiés et à la communauté locale d’accéder aux services de base.

« Nous croyons que le site de Biringi offre un environnement favorable pour les réfugiés », a dit Ann Encontre, Représentante Régionale du HCR. « Les relations avec la communauté locale sont positives. Il y a également un potentiel à développer davantage d’activités agricoles pour les réfugiés et la communauté hôte. » 

Au site de Biringi, les réfugiés sont logés dans des abris communautaires, avant de construire leurs abris familiaux.

Il y a 97.000 réfugiés sud-soudanais en République démocratique du Congo. Plus de 80 pour cent sont des femmes et des enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *