Kasaï : Félix Tshisekedi vient au chevet des victimes du déraillement du train à Mweka

Partager
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages

Une délégation des gouvernements central et provincial s’est rendue, le week-end dernier, sur le lieu de l’accident du train qui s’est produit à Kakenge, dans le territoire de Mweka (province du Kasaï), pour apporter une assistance de la Présidence de la République aux victimes de ce drame.

Conduite par le ministre national de l’Action Humanitaire et Solidarité nationale, Bernard Biando et du gouverneur du Kasaï, Marc Manyanga Ndambo, la délégation a remis une somme d’argent à chaque famille endeuillée pour les obsèques, mais aussi, à chaque blessé et rescapé de cette tragédie.

Dans le lot, on note également de médicaments apportés par les délégués du président Félix Tshisekedi qui a assuré la prise en charge des soins médicaux aux blessés admis dans les hôpitaux de Tshikaji et de l’Académie militaire de Kananga, au Kasaï central.

Les équipes de secours sur place ainsi que l’hôpital de Kakenge ont été également appuyés pour continuer à assurer la prise en charge des victimes. Le transport des blessés a été facilité par la MONUSCO qui a disponibilisé ses hélicoptères. Selon le gouverneur du Kasaï, le bilan fait état de 33 morts et de 97 blessés en plus de dégâts matériels importants. Au delà d’autres causes techniques à déterminer par la Société nationale de chemin de fer du Congo (SNCC). Marc Manyanga Ndambo parle de surcharge comme cause de ce déraillement.

L’autorité provinciale plaide pour le soutien de la SNCC par le gouvernement central, pour lui permettre de bien entretenir le train voyageur en vue de limiter le transport des personnes dans le train des marchandises. 

Signalons que, les équipes de la SNCC sont sur place pour la réparation des rails.

Il sied de rappeler que c’était aux environs de 17 heures locales, du dimanche 17 mars 2019, qu’un train de marchandises, en provenance d’Ilebo (Kasaï) pour Kananga (Kasaï central), a connu le déraillement sur la rivière Lwembe, située à 6 km de la gare de Bakua Kenge. Six des 14 wagons ont déraillé, causant ainsi la mort de plusieurs personnes et de dégâts matériels importants.

Jackie Ngolela, correspondante à Tshikapa