Le Japon soutient les réfugiés burundais, centrafricains et les personnes déplacées en RDC

Partager
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Partages

Le Gouvernement du Japon vient d’accorder 2,5 millions de dollars américains au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) afin de répondre aux besoins urgents des réfugiés burundais et centrafricains, ainsi que des personnes déplacées à l’intérieur de la République démocratique du Congo (RDC).

Il y a actuellement près de 172.400 réfugiés centrafricains dans le nord de la RDC et plus de 43.000 réfugiés burundais dans l’est. De plus, des millions de Congolais ont été contraints de fuir à l’intérieur de leur propre pays.

Le financement vise entre autres à renforcer la réponse du HCR dans les domaines de l’éducation et de la santé pour les réfugiés et à améliorer la prise en charge des plus vulnérables.

La contribution japonaise permettra également à des Congolais déplacés et retournés dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri d’avoir accès à des logements familiaux. Il s’agit d’un besoin énorme, car selon des évaluations, environ 88.000 habitations ont été détruites ou endommagées en 2018 dans ces deux provinces.

« Grâce à la solidarité du peuple japonais, une assistance primordiale va pouvoir être apportée à ces personnes afin qu’elles puissent retrouver une vie ordinaire », souligne Ann Encontre, Représentante régionale du HCR.

Le Gouvernement du Japon est l’un des principaux donateurs du HCR en RDC et au niveau global.