Nord-Kivu : Jojo M. Sekimonyo dépose sa candidature au poste de gouverneur

Partager
  • 72
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    72
    Partages

Auteur de plusieurs livres sur la politique économique dont « L’enfer, c’est lui » et « Génocide économique », le Prof. Jojo M. Sekimonyo a déposé, ce jeudi 11 avril 2019, son dossier de candidature à la Commission électorale nationale indépendante (Céni), au poste de gouverneur de province du Nord-Kivu.

Déterminé à œuvrer pour le développement de la province du Nord-Kivu, Jojo M. Sekimonyo compte sur la responsabilité des députés provinciaux à voter pour lui afin de succéder à Julien Paluku qui a trôné pendant 12 ans à la tête d’une province infestée par l’activisme des forces négatives.

A cet effet, le candidat propose un plan Marshall en vue de sortir le Nord-Kivu de la crise sécuritaire. Il évoque dans ses propositions notamment le développement économique des provinces plutôt que la réponse militaire qui, selon lui, ne conduit pas à une solution durable. « Le problème qu’on a dans la province du Nord-Kivu, c’est beaucoup plus socio-économique que sécuritaire. En clair, je travaillerai pour lutter contre le chômage et l’archaïsme du système économique dans la province », a dit Jojo M. Sekimonyo dans une interview à Lepotentieloneline.net.

Eu égard aux antivaleurs qui gangrènent dans ladite province, le candidat promet de mettre des mécanismes    pouvant aboutir à la création d’emploi et à la réforme de qualité. « Je compte personnellement sur la responsabilité des élus provinciaux, car ces derniers auront des comptes à rendre à la population meurtrie. Pour cela, je les invite à me faire confiance pour qu’ensemble nous puissions œuvrer pour le développement de notre province », a-t-il martelé.  

Saisissant cette occasion, Jojo M Sekimonyo révèle ses ambitions. « On doit créer une nouvelle vague de jeunes qui pensent grand au niveau social et économique. Nous voulons faire de la province du Nord-Kivu un modèle économique en RDC », insiste-t-il.

 Les provinces de l’Est de la RDC (Nord-Kivu, Sud-Kivu, Maniema, Ituri, Haut-Uele et Bas-Uele) sont confrontées tous les jours à l’activisme des groupes armés qui déstabilisent cette partie du pays, rappelle-t-on.

En outre, il sied de noter que Muhindo Nzangi (Lamuka) et Nzanzu Kasivita (FCC) ont également déposé ses candidatures au poste de gouverneur. Selon la Céni, l’élection de gouverneur est prévue le jeudi 30 mai dans les provinces de Nord-Kivu et Maï-Ndombe.

Hervé Ntumba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *