La RDC appelée à investir sur l’éducation numérique

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ministre de la Santé publique, le Dr Oly Ilunga Kalenga, a déclaré vendredi 12 avril 2019, lors de la 2ème édition « Kinshasa digital week » qui va du 12 au 13 avril 2019, à l’Hôtel Pullman de Kinshasa, que la RDC doit penser à investir sur l’éducation numérique.

« Nous avons une jeunesse qui représente l’urgence de demain. Cette jeunesse est avide des connaissances, nous devons investir en elle dans l’éducation numérique pour leur permettre de devenir des acteurs dans l’économie numérique de demain. Ces investissements dans le numérique servira aussi à changer les mentalités parce que qui dit digital dit transparence », a souligné le Dr Oly Ilunga dans son intervention sur la Santé 2.0 (deux point zéro) : expérience, défis et perspectives.

« Lorsque nous sommes arrivés au ministère de la Santé, nous étions confrontés à trois défis dans le domaine du numérique, notamment la collecte, le partage et la centralisation des données, la gestion des ressources, tant humaines, financières que logistiques, ainsi que la mise en place d’un cadre de redevabilité, des outils et des tableaux de bord pour piloter la performance du système de santé », a-t-il expliqué parlant des défis du ministère de la Santé en terme de la digitalisation.

Le ministre de la Santé a, en outre, partagé trois expériences en terme de santé numérique. Il s’agit premièrement de la création de l’Agence nationale d’ingénierie clinique d’information et d’informatique de santé (ANICIIS) en décembre 2018 par décret du 1er ministre, qui est un aboutissement d’un travail commencé depuis 2014. Il a rappelé qu’à son arrivée à la tête du ministère de Santé, il a créé la cellule digitale. Sa deuxième expérience porte sur le Programme national de vaccination (PEV) qui a fait des analyse digitale la firme Acasus et sur la Plan Mashako, essentiellement basé sur l’innovation et sur l’utilisation du numérique.

En dernier lieu, il a partagé l’expérience sur l’épidémie de la maladie à virus Ebola, centre des urgences à Goma, à partir duquel il a intervenu pour cette Kinshasa digital week, qui est relié au centre des urgences à Kinshasa et au terrain permettant ainsi la remontée continue des informations.

Quant aux opportunités, le ministre Oly Ilunga a cité les infrastructures comme une énorme opportunité pour mutualiser les ressources en vue d’augmenter la connectivité en RDC et la formation continue qu’il considère comme une vraie compétition numérique et a souligné qu’en RDC, on doit investir sur l’éducation numérique.

« Je suis convaincu que la transformation digitale du secteur de la santé contribuera à améliorer la santé du congolais et sa satisfaction au système de santé grâce à deux contributions principales, dont augmenter la transparence et piloter le système de santé en vue de prendre des décisions basées sur les données et les évidences », a-t-il conclu.