Sankuru : le quorum n’est pas atteint pour élire Lambert Mende

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’élection de gouverneur au Sankuru n’a pas eu lieu, ce samedi 13 avril 2019, comme prévu par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). La majorité de députés ne se sont pas présentés à l’hémicycle en signe de protestation contre la « candidature unique » de Lambert Mende Omalanga.

Pendant que le président du bureau de l’Assemblée provinciale de Sankuru demande aux députés provinciaux de rester à la maison, dans un autre communiqué, publié dans les médias, le vice-président convoque la plénière. Véritable bras de fer. Jusqu’à 12 h locales, seulement 9 députés sur un total de 25 sont dans la salle des plénières.

Selon certaines indiscrétions, si le quorum n’est pas atteint, la CENI va décréter un autre report.

« Il y a eu un petit couac au niveau de la communication. Le président a responsabilisé le rapporteur de l’Assemblée provinciale de nous communiquer qu’il y aura une réunion de vote aujourd’hui. Ce matin, le président lui-même a pris l’initiative de communiquer à la Radio qu’il n’y aura pas plénière. Ce qui a créé la confusion. Mais ce n’est pas l’assemblée provinciale qui décide qu’il n’y aura pas élection. C’est à la CENI de nous communiquer », indique Justin Omokala.

Dans sa décision rendue publique mardi 9 avril, le Conseil d’État avait demandé à la CENI de suspendre l’organisation de cette élection, jusqu’à ce qu’à l’épuisement du litige qui oppose les candidats Lambert Mende et Stéphane Mukumadi au Sankuru, rappelle-t-on.