Chine : match de gala RDC-Congo-Brazza à l’honneur de l’ambassadeur Okoto

Partager
  • 5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages


L’Ambassadeur de la République démocratique du Congo a eu droit à un accueil chaleureux lui réservé par la communauté congolaise de Chine, avec en toile de fond un match de gala de football qui s’est joué, le dimanche 14 avril à China university of Geo Science.

L’équipe des étudiants de la RDC a croisé le fer avec l’équipe correspondante du Congo Brazzaville. Plus forts que leurs amis de l’autre rive du fleuve Congo, les étudiants de la RDC ont fini par remporter cette partie de loisir par 4-2. Le score à la mi-temps était de 2-0 en faveur des Léopards étudiants.

En effet, les honneurs dont a eu droit Jean-Charles Okoto, n’ont rien d’une opération séduction. L’œuvre ressemble plutôt à un accueil dont on a l’habitude  de réserver à celui qui revient d’une compétition avec une médaille en or. C’est bien ça ce qu’a fait l’ambassadeur congolais, car l’homme a fait son grand comeback à Beijing, après avoir séjourné près de six mois en République démocratique du Congo pour des raisons électoralistes. Dans son Sankuru natal où, il était en compétition  pour un siège à la députation nationale, Jean-Charles

Okoto Lolakombe n’est pas rentré mains vides. Dans sa gibecière, trois sièges

dont un à l’Assemblée nationale et deux au niveau provincial. Des sièges

précieux remportés pour le compte de son parti politique PPRD

Satisfaite de cette nouvelle dont les échos ont franchi les frontières chinoises, la

communauté congolaise étudiante est venue nombreuse  au stade pour à la fois regarder le matche et saluer  le désormais élu du Sankuru. Tout

s’est déroulé dans une ambiance bon enfant.

« Nous avons organisé ce matche à l’honneur de notre ambassadeur. C’est aussi en signe de l’attention sans démentie dont il ne cesse faire montre à notre égard. Pour nous, Jean-Charles Okoto est plus qu’un ambassadeur. C’est un papa, c’est ami, il est toujours plus proche de nous. Alors qu’il a choisi nous représenter à l’Assemblée nationale, nous exhortons le pouvoir décideur de nous envoyer un autre ambassadeur à même de bien défendre les intérêts de la RDC en Chine, comme d’ailleurs a su le faire Jean-Charles Okoto.», nous a confié Georges Lohola, président de la communauté congolaise de Chine.

« Je suis très content de l’accueil m’est réservé par les étudiants, un accueil qui

coïncide avec la victoire de la  RDC sur la République sœur du Congo-Brazza », a déclaré l’ambassadeur de la RDC, qui a promis à son tour de recevoir les étudiants dans un autre cadre.

« Mettre de l’eau dans le vin »

Après son mot de remerciement, Jean- Charles Okoto s’est donné un peu du temps pour commenter l’actualité politique en République démocratique du Congo. Rappelant que l’alternance politique qui a intervenu au pays en janvier 2018, la toute première de son histoire, a servi de leçon et d’exemple à toute l’Afrique. L’heureux élu du Sankuru a même révélé qu’il fut l’un de ceux qui étaient dans le secret de l’ancien président Joseph Kabila, le conseillant continuellement de respecter les prescrits de la constitution. Ce qui fut fait. Pas étonnant qu’il revendique aussi le succès de cette alternance pacifique.

A la question sur le retard mis dans l’installation du bureau définitif de l’Assemblée nationale et dans la formation du nouveau gouvernement, comme à ses habitudes, l’ambassadeur de la RDC en Chine a appelé les partis en présence à mettre un peu l’eau dans leur vin, de manière à avancer avec la reconstruction de la RDC, pays dont il estime être très retard par rapport à ses pairs. Pour lui, dans la situation actuelle du pays, point n’est besoin de parler en termes des gagnants et des perdants. Ensemble, nous serons capables de relever notre pays, a conseillé Jean Charles Okoto dont la fin de son mandat d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la RDC en Chine ne devrait plus tarder.