Kinshasa: quelques militants se mobilisent devant l’hôtel « Faden House »

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  


Malgré le communiqué de la Police nationale congolaise (PNC) reportant l’appel de Martin Fayulu au casier judiciaire, une cinquantaine de militants de la coalition Lamuka étaient mobilisés devant l’hôtel Faden House de l’opposant Fayulu, pour accompagner ce dernier à la Police judiciairoù il était convoqué ce lundi.

Mobilisés, les militants de la coalition Lamuka brandissaient des drapelets sur lesquels on peut lire « Ne touche pas à Martin Fayulu ». « Il s’agit de l’intimidation. Alors, nous ne pouvons pas avoir peur. C’est une stratégie montée en vue de nous effrayer. Donc, nous sommes arrivés pour accompagner notre président », a déclaré un militant en colère qui a requis l’anonymat.

Entre autres griefs reprochés à Martin Fayulu, on note notamment, « l’incitation à la haine ethnique, massacre des balubas, pillages, atteinte aux droits garantis, crime de génocide et crimes contre l’humanité », rappelle-t-on. Prévue le lundi 6 mai au Commissariat général adjoint en charge de la Police judiciaire, son audition a été renvoyée sine die. A la Police, on évoque des raisons sécuritaires pour justifier ce repport.

Des sources concordantes renseignent que, des éléments de la police sont déployés aux alentours du « casier judiciaire » situé dans la commune de la Gombe à Kinshasa.

Hervé Ntumba