Relance du secteur minier : apaisement entre Félix Tshisekedi et les patrons de compagnies minières

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La société minière d’or Barrick se dit enthousiasmée par les opportunités en cours en République démocratique du Congo (RDC). Le Directeur exécutif de Barrick, Dr Mark Bristow, a affirmé, le jeudi 09 mai à la presse, qu’ « il y a des progrès avec le nouveau code minier ».

Bristow dont Randgold Resources est actuellement intégrée pleinement dans Barrick, a évoqué le contexte des extensions du gisement 11000, récemment découvert à la mine d’exploitation très prospère de Kibali, ainsi que de la continuité et de la confirmation d’autres extensions nouvelles en aval du gisement sur le site Gorumbwa, en République démocratique du Congo (RDC).

«Nous progressons avec le code minier de la RDC. C’est un nouveau pays, un nouveau gouvernement. Comme vous l’avez lu, nous les avons rencontrés à plusieurs reprises à Washington, Goma et Kinshasa et j’ai beaucoup d’espoir pour la RDC. C’est un endroit passionnant », a déclaré Mark Bristow.

Lors de leur réunion à Washington DC, plutôt ce mois-ci, le président congolais Félix Tshisekedi et le président exécutif de Barrick, John Thornton, ont confirmé leur engagement commun en faveur d’un partenariat visant à développer l’industrie minière de l’or du pays.

Les réunions de suivi tenues au Congo entre Tshisekedi, Bristow et leurs équipes de direction respectives, ont porté sur les initiatives de partenariat et les stratégies visant à soutenir la croissance continue du secteur minier au profit des investisseurs congolais et d’autres parties prenantes.

« Nous sommes très enthousiastes à l’idée de trouver quelque chose en RDC et nous continuons à explorer la région », a-t-il ajouté.

D’après plusieurs sources crédibles dans les milieux d’affaires aux Etats-Unis, le président congolais a laissé, lors de son dernier séjour à Washington, une très bonne impression auprès des investisseurs qui ont eu à discuter avec lui sur les opportunités d’affaires en RDC.

Kibali, classée parmi les dix plus grandes mines d’or au monde, a bien démarré l’année 2019 après avoir établi un nouveau record de production l’année dernière. Barrick exploite Kibali en tant que coentreprise avec AngloGold Ashanti et le groupe parapublic congolais Sokimo.

Anglo Congo, correspondant en Australie