Bukavu : Rétablissement du calme à Panzi après une matinée de tension (Sud-Kivu)

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

A Bukavu, dans la province du Sud-Kivu, le calme est revenu sur la route Essence-Panzi après une matinée très agitée liée à la protestation des jeunes contre « l’arrestation illégale » de leur camarade.

Après quelques heures de grogne, les manifestants ont enfin décidé de lever leur barricade et revenir à leurs occupations quotidiennes. Les habitants de cette partie de la ville expliquent ce geste par le fait que la personne qui était détenue depuis cinq jours vient d’être relaxée.

Laprunellerdc.info, rapporte que les barricades ont commencé à être levées et des jeunes regagnent petit à petit leurs domiciles. Certains expliquent par ailleurs que les « Forces vives » de Mulengeza tentent de voir clair dans le dossier du malade.

Pour l’instant, la circulation est devenue fluide et les uns et les autres se rendent à leurs occupations quotidiennes en empruntant ce tronçon de la route nationale N° 5 qui est d’intérêt national et même international.

Pour rappel, des habitants sont descendus dans la rue pour exiger le retour de l’un de leurs dont on ignorait la destination depuis quelques jours. Il aurait été amené par un officier des FARDC pour récupérer l’argent pour des soins d’un habitant du milieu victime d’un accident par la faute de l’officier.

« Il y a de cela 5 jours, un militaire sur une moto privée avait connu l’accident sur un citoyen. Les habitants avaient décidé qu’un jeune accompagne le militaire pour amener l’argent des soins de la personne victime de l’accident chez lui au camp militaire Saio, à sa demande. Depuis, la personne et le malade ne sont pas retournés dans leur famille et nous n’avons aucune nouvelle d’eux », expliquent plusieurs manifestants sur place.

Venus nombreux, ils dénoncent des cas «d’enlèvement » enregistrés dans la ville de Bukavu et le comportement ignobles des agents de la police.