Lutte contre la mégestion : Histidine promet d’évaluer trimestriellement les gouverneurs

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi a promis, lundi 13 mai, la mise en place d’un contrat-programme entre le gouvernement central et les gouverneurs et vice-gouverneurs des provinces. Cela lui permettra de faire une évaluation trimestrielle de l’action des dirigeants provinciaux, en vue de lutter contre la mégestion.

Le président congolais leur a fait cette promesse à l’occasion du lancement à Kinshasa du séminaire de « mise en train de nouveaux gouverneurs élus et leurs adjoints ».

Pour relever le défi du développement de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi s’appuie sur un « contrat-programme », qui sera conclu entre les gouverneurs de provinces et l’exécutif national. « Je veillerai dans le cadre de la rétrocession que les moyens conséquents vous soient alloués pour vaincre le défi du développement. Je voudrai qu’un contrat-programme soit conclu entre vous et l’exécutif national, qui me permettrait d’évaluer les performances de chacun de vous, en vue de me donner la possibilité de bien sanctionner votre gouvernance après chaque évaluation trimestrielle ».

A cette occasion, le président de la République a appelé les gouverneurs des provinces à se méfier de toutes les antivaleurs ayant comme conséquence de gêner le développement.  « Cela veut dire que le temps de l’impunité tant décriée est révolu. C’est à ce titre que j’ai déjà suspendu un ministre et quelques mandataires publics, coupables des actes de mauvaise gestion », a-t-il dit.

      Par ailleurs, le chef de l’État a invité les chefs des exécutifs provinciaux à relever les défis de développement qui les attendent. « J’ai eu le temps de sillonner quelques provinces de la République. Et à cette occasion, j’ai été choqué des tracasseries administratives, policières et militaires auxquelles font face la population en général et les opérateurs économiques en particulier ».

      Au demeurant, le chef de l’État Félix Tshisekedi interpelle les gouverneurs et les vice-gouverneurs à adhérer à sa vision.  

H. Ntumba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *