REVUE DE PRESSE DU LUNDI 13 MAI 2019

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Invitée de Rfi ce lundi 13 mai 2019, Jeannine Mabunda, Présidente de l’Assemblée nationale de la RDC, estime que «les Congolais sont fatigués de la politique politicienne ». Du retard dans la nomination du Premier Ministre à la place de l’Opposition dans le bureau et les commissions permanentes de l’Assemblée nationale, en passant par les suspicions sur la modification de la Constitution, la speaker de la Chambre basse du Parlement a été à la fois claire et convaincante. Une première sortie médiatique internationale magistrale de Jeanine Mabunda qui atteste qu’elle est bien outillée pour diriger avec respectabilité la première Chambre délibérante du pays. Et quand l’élue de Bumba tacle Moïse Katumbi tout en souhaitant une réorganisation de l’opposition, ça promet une météo politique plutôt turbulente, inhérente à toute démocratie et intéressante pour la presse.

« Félix Tshisekedi reçoit les membres du bureau de l’Assemblée nationale », c’est à lire dans Le Potentiel qui note que cette rencontre, la première depuis l’installation du bureau définitif de cette législature, a été axée notamment, sur l’obligation des députés d’être impliqués dans l’exercice de leur mandat au bénéfice de la population.

Toujours à la Présidence de la République, Forum des As écrit : « Confusion autour de la nomination du directeur des opérations de l’aviation présidentielle. Vital Kamerhe interpelle, l’Assistant logistique au Cabinet du Chef de l’Etat se défend ». Dans cette affaire, la nomination du Directeur des opérations de l’aviation présidentielle est loin de faire l’unanimité. Prise par l’Assistant logistique au Cabinet du chef de l’Etat, cette décision est loin de plaire à Vital Kamerhe. Le Directeur de cabinet du Président Félix Tshisekedi taxe cette mesure  »d’usurpation de pouvoir, la compétence d’un tel acte ne revenant qu’au Président de la république ». « Il ne fait donc l’ombre d’aucun doute que je n’ai commis aucune faute, de quelle que nature que ce soit, étant donné que l’acte par moi posé relève bel et bien de ma compétence… », réplique l’accusé. Il estime que l’illégalité et l’usurpation des pouvoirs sont plutôt cristallisées dans le chef de l’Assistant logistique sortant, qui fut nommé en son temps par l’Ordonnance n°15/073 du 16 septembre 2015, du reste abrogée à ce jour, qui profitant de cet état des choses pour le moins confus, causé par le défaut de la remise et reprise, continue à poser des actes à ce titre, aux vues et aux sus de tous, en toute illégalité, sans que personne ne lui demande une quelconque explication ».

De son côté, La Prospérité indique : « Présidence : le point de presse confirmé pour ce mardi 14 mai ! » Initialement prévu pour aujourd’hui, lundi 13 mai 2019, le point de presse annoncé par la présidence de la République se tiendra finalement ce mardi 14 mai, au Palais de la Nation. C’est en raison de l’ouverture du 1er séminaire des Gouverneurs provinciaux qui sera présidée par le Chef de l’Etat, ce lundi 13 mai 2019, lit-on dans le communiqué rendu public par la Présidence de la République hier soir.

Autre chose, « Meeting de vérité : Martin Fayulu attendu ce lundi à Kisangani », c’est la Une de La Prospérité. Et le journal de commenter, il n’est surtout pas prêt à tourner complètement la page sur des questions liées à l’élection présidentielle du dimanche 30 décembre 2018. Cinq mois après la tenue du scrutin, la position de ‘’Mafa’’ n’a toujours pas changé. Il aura ainsi passé tout son temps à contester les résultats publiés par la Centrale électorale.Et actualite.cd de rappeler, « il s’agira de la première sortie hors de Kinshasa du candidat de Lamuka depuis son meeting à Kinshasa, le 28 avril. Au cours de ce rassemblement, il avait demandé au président Félix Tshisekedi, dont il conteste toujours la légitimité, de démissionner ».

D’un opposant à un autre, Le Potentiel titre : « Katumbi le 20 mai à Lubumbashi : garanties sécuritaires et mobilisation ». Le journal note qu’après plusieurs rendez-vous manqués, Moïse Katumbi, coordonnateur de LAMUKA, rentre en RDC, le lundi 20 mai, par la ville de Lubumbashi, dans le Haut-Katanga. Sur place, ses partisans, notamment ceux réunis au sein d’Ensemble pour le changement, sans compter les supporters de son club de cœur, le TP Mazembe, se préparent activement. Entre les garanties sécuritaires qui s’imposent comme préalable indispensable, à Lubumbashi, la mobilisation se met également en place. La semaine qui commence est celle de derniers réglages. Et Cas-info.ca relaie à ce sujet, l’appel de Gabriel Kyungu lancé à la population pour accueillir « dignement » Katumbi le 20 mai prochain. « L’accueil que nous réservons à Katumbi, c’est un accueil qui doit être digne de notre province parce que nous ne voulons pas de brutalité, nous ne voulons pas des troubles ni du désordre. Nous allons l’accueillir dignement », a déclaré le président de l’UNAFEC.

Radiookapi.net rapporte plusieurs faits dans les provinces. C’est notamment à Lualaba où on compte dix morts dans l’éboulement d’une mine à Fungurume. Au Kasaï, des miliciens du chef Mukombozi sont accusés d’avoir décapité deux personnes à Tshinongo. A Tshopo, c’est une grande partie de la ville de Kisangani qui est plongée dans le noir. Et au Sud-Kivu, sept personnes ont été sauvées après le naufrage d’une pirogue motorisée sur le lac Kivu.

Pitshou MULUMBA