REVUE DE PRESSE DU MARDI 14 MAI 2019

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des sujets variés, notamment le séminaire des responsables des exécutifs provinciaux à Kinshasa, font la Une des journaux et des sites d’informations ce mardi 14 mai 2019.

Rfi note : « c’est pour la première fois que le Président congolais Félix Tshisekedi s’exprime devant ses gouverneurs. Trois jours de séminaire à Kinshasa pour les responsables des exécutifs provinciaux et donc cette allocution du Chef de l’Etat. La plupart de ces gouverneurs sont des proches de l’ancien président Joseph Kabila, d’où un discours assez offensif de la part du Président, constate Rfi. Félix Tshisekedi demande à ces premiers élus d’avoir un comportement exemplaire et de mettre en œuvre la politique qu’il décidera.

À ce sujet, Forum des As titre : « Lançant hier le séminaire de mise en train de nouveaux exécutifs provinciaux, Fatshi prône un contrat-programme entre le gouvernement central et les gouverneurs de provinces ». Il s’agit, selon le journal, d’une feuille de route qui permettrait au Chef de l’Etat de mieux sanctionner la gouvernance des exécutifs provinciaux après chaque évaluation trimestrielle. Le même journal enfonce le clou dans son édito en indiquant qu’il  s’agit de « la pilule  le peuple d’abord  aux gouv ». « Et les Gouverneurs de provinces savent à quoi s’en tenir. Sous Félix-Antoine Tshisekedi, ce sera  » Le peuple d’abord  » ou la fatwa. Rien que cela. Pas d’option médiane. Pas d’accommodement raisonnable, version très rd-congolaise », lit-on dans cet éditorial.

De son côté, La Prospérité voit dans l’appel de Félix Tshisekedi, une interpellation pour les gestionnaires des entités territoriaux à être exemplaires en bannissant notamment, les antivaleurs qui minent les institutions et font même obstacle à tout effort de développement.

 Le Potentiel  consacre sa Une au report de la conférence de presse que doit tenir la présidence de la République.Le journal titre : « Félix Tshisekedi : dire toute la vérité au peuple. Il a le peuple comme seule arme pour déboulonner le système Kabila ». Le quotidien note qu’après deux reports, la conférence de presse que doit tenir la présidence de la République, a été renvoyée sine die. Selon les dernières nouvelles, en lieu et place de son Porte-parole, c’est le Chef de l’Etat en personne qui devra se présenter, le moment venu, devant la presse pour faire l’état des lieux de ses 100 jours aux commandes de la RDC. Mais, dans l’opinion, on attend voir le Chef de l’Etat aller au-delà de ce bilan de début de mandat et, surtout, dire toute la vérité au peuple congolais sur ces questions qui plombent la marche de la République, conclut le journal.

Autre sujet, le journal Afrique de tv5 monde fait un focus sur Jeannine Mabunda, la nouvelle Présidente de l’Assemblée nationale. Cette proche de l’ancien Président Joseph Kabila fait désormais partie des principaux personnages de l’Etat congolais. Le reportage de Tv5 monde met ainsi en exergue les marques qu’entend imprimer Jeannine Mabunda au perchoir de l’Assemblée nationale. « Sortir de son bureau, maintenir le lien avec les Congolais », c’est ce qu’elle veut continuer de faire dans ses nouvelles fonctions. « J’aimerai qu’on passe du Palais du peuple à la Maison du peuple… Je voudrais qu’on puisse résoudre ou corriger la fracture entre les électeurs qui nous envoient nous les députés à Kinshasa et eux qui sont restés dans nos communautés… », souligne-t-elle tout en promettant aussi de défendre le rôle du contrôle du Parlement.

« Assemblée nationale, Jeanine Mabunda : des audiences croisées ! », écrit La Prospérité. Selon ce journal, l’Assemblée nationale est en train de devenir effectivement « la maison du peuple » comme avait si bien laissé entendre le numéro un des Députés nationaux, en marge de son allocution tenue en période de campagne électorale au mois d’avril dernier. En effet, au bout de trois semaines après son élection à la tête de cette grande institution, rien qu’à apercevoir les multiples audiences accordées par la Présidente de la Chambre basse du Parlement, il est impérieux de croire réellement en sa politique de proximité. Hier, lundi 13 mai 2019, elle a accordé trois audiences dans son lieu de travail. Premièrement, elle a reçu dans son bureau le collectif des parlementaires du Kwango, qui a échangé avec elle, pour une assistance aux victimes de l’accident qui a eu lieu à 40 Km du territoire de Kasongo Lunda. Toujours dans cette même ligne droite, Jeanine Mabunda a pris langue avec l’envoyé spécial du Royaume de Belgique pour la région des Grands Lacs-Afrique au Sud du Sahara, Renier Nijskens. Finalement, l’honorable Présidente de l’Assemblée nationale a clôturé sa journée d’hier, en s’entretenant avec Jackson Ausse Afingoto, 1er secrétaire honoraire du bureau provisoire de l’Assemblée nationale. Ce dernier, a sollicité et obtenu de la Présidente de l’Assemblée nationale, un accord de principe pour sa vaste campagne de sensibilisation interuniversitaire sur la paix et la bonne gouvernance.

Actualite.cd rapporte qu’ « à Kisangani Fayulu annonce pour bientôt des manifestations pour contraindre Tshisekedi et Kabila à divorcer ». « Préparons-nous parce dans peu de jours nous allons commencer les marches. Bientôt nous allons donner le mot d’ordre pour demander à Kabila et Tshisekedi de divorcer. C’est un mariage indésireux. Les Congolais ont besoin du mariage avec le commandant du peuple. Nous disons à notre frère Tshisekedi d’abandonner ce deal. Les gens l’ont induit en erreur. Préparons-nous, personne ne va faire marche arrière. Nous n’allons pas laisser que des gens blaguent avec notre pays. Vous tous derrière moi, faites que Kabila parte définitivement», a lancé Martin Fayulu. Et La Prospérité d’interroger : « Peut-on parler à ce stade d’une fixation ou simplement d’un vif désir de rétablir la fameuse « vérité des urnes » aux yeux des congolais lambda ? »

« Jean-Pierre Bemba rentre au pays dans trois semaines »,écrit Cas-info. Ce site d’information qui relaie les propos de  Eve Bazaïba  au cours du meeting tenu hier lundi par Martin Fayulu à Kisangani, note que l’ancien vice-Président de la République fera le tour du Congo à son retour.

Radiookapi.net rapporte qu’un assaillant a été tué alors que les Forces de défense et de sécurité repoussaient tôt hier lundi 13 mai une nouvelle tentative d’attaque armée du Centre de traitement contre Ebola (CTE) de Katwa à Butembo, actuel foyer de cette épidémie.  Selon le maire de cette ville, les assaillants ont été repoussés avant d’atteindre cette structure sanitaire qui a été épargnée de tout dégât.

Pitshou MULUMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *