Kinshasa: clôture du séminaire des gouverneurs et vice-gouverneurs

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ayant pour objectif principal: la relance du développement de la République démocratique du Congo (RDC) ainsi que l’instauration de la bonne gouvernance et de l’Etat de droit, le séminaire des gouverneurs et vice-gouverneurs s’est clôturé mercredi 15 mai 2019, à Kinshasa.

Stanislas Ntambwe

Le Premier ministre, Bruno Tshibala a procédé, mercredi 15 mai, à la clôture du séminaire de cadrage et de mise en train des gouverneurs et vice-gouverneurs de provinces dont l’objectif était de relancer le développement du pays ainsi que l’instauration de la bonne gouvernance et de l’Etat de droit. « Il a été également un moment de partage de vision du Chef de l’Etat sur le développement du pays », a renchérit Bruno Tshibala.

« Le peuple congolais doit être les bénéficiaires de toutes les actions posées par ces gouvernants car c’est dans cette optique que l’on pourra atteindre la réussite des objectifs poursuivis à travers ce séminaire », a-t-il fait savoir, invitant par ailleurs, les gouverneurs et vice-gouverneurs d’user de leur sens managérial pour accomplir les tâches qui les attendent notamment, « la bonne gestion des provinces, dans une collaboration parfaite afin d’atteindre le développement intégral ».

Le Premier ministre, tout en félicitant les chefs de l’exécutif provincial, les a recommandés d’utiliser tous les atouts nécessaires « afin d’aller tête haute vers le développement économique que veut le Chef de l’Etat».

Il sied de noter que, les participants audit séminaire avaient suivi la présentation du rapport final des travaux du séminaire de cadrage et mise en train des gouverneurs et vice-gouverneurs de provinces, avant de recevoir chacun un brevet de participation par l’entremise du Premier ministre et du vice-Premier ministre a.i en charge de l’Intérieur, Basile Olongo.

A l’ouverture de ce séminaire lundi dernier, le président de la République Félix Tshisekedi avait, dans son discours, exhorté les gouverneurs et leurs adjoints, à adopter « un comportement exemplaire », dans la gestion de leurs entités respectives.

Il leur avait instruit d’élaborer leurs programmes respectifs qui seront adoptés par les assemblées provinciales, en intégrant sa vision qui vise le développement intégral du pays, en plaçant  l’homme au centre de toutes leurs actions dans les différents domaines de la vie.

Par ailleurs, Félix Tshisekedi a promis de « veiller » dans le cadre de la rétrocession, afin que des moyens conséquents soient alloués aux provinces pour vaincre tous ces défis du développement.