Sindika Dokolo : « Je n’ai aucune sympathie pour Lambert Mende. Mais je refuse de me joindre à la meute qui se réjouit de sa chute »

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  


L’initiateur du Mouvement citoyen « Les congolais debout », Sindika Dokolo fustige la brutalité des agents de la police lors de l’interpellation de l’ancien ministre de la Communication et des Médias, Lambert Mende. Il dénonce alors la violation des procédures de la part de la justice.

Cet homme d’affaires congolais et collectionneur d’arts condamne la brutalité des éléments de la Police nationale (PNC). « En violant les procédures et les droits d’un député, c’est l’état de droit que nous affaiblissons. Oui à la justice, non aux règlements de comptes », a-t-il twitté.   

Lambert Mende, ancien ministre de la Communication et des Médias, député national et candidat gouverneur dans la province de Sankuru, a été relâché après sa brève interpellation à son domicile de Kinshasa, ce dimanche 19 mai. Il a regagné sa maison et croit savoir qu’il s’agit d’une affaire de diamant.

Réagissant à cette humiliation, Lambert Mende parle des règlements des comptes subis dans son domicile de la part du Premier ministre et ministre de l’Intérieur Basile Olongo.

H. Ntumba