Enfin, l’oiseau rare

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Désormais, il est connu. Son nom a été rendu public hier lundi 20 mai. Après un suspense qui aura duré près de quatre mois, le président de la République a nommé le Premier ministre devant former enfin un gouvernement. Il s’agit de M. Sylvestre Ilunga Ilunkamba, un Katangais, proposé par le chef de file du Front commun pour le Congo (FCC), l’ancien chef de l’État, Joseph Kabila.

Le Potentiel

Bien que le nom de l’oiseau rare ait circulé sur les réseaux sociaux depuis la semaine dernière, personne ne le voyait à la primature. Qu’à cela ne tienne, Antoine-Félix Tshisekedi a mis fin au suspense.

Sylvestre Ilunga Ilukamba n’est pas un néophyte. Il a été ministre dans les différents gouvernements sous le régime Mobutu. Cela avant de diriger le Comité de pilotage de la réforme des entreprises du portefeuille (Copirep) et la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC), sous Kabila père et fils.

Comme il l’a indiqué au cours du point de presse qu’il a tenu après sa rencontre avec le chef de l’Etat, il va d’abord travailler à l’amélioration du social de la population dont l’éducation et la santé, sans oublier la sécurité. Même si son passage aux deux derniers postes en termes de bilan n’a pas répondu aux attentes, on ose croire qu’avec cette lourde responsabilité lui confiée, il sera à la hauteur de sa tâche. Et pour mériter de la patrie, il devra, comme il l’a déclaré, travailler en franche collaboration avec le chef de l’État pour l’intérêt général.

On espère également que le Premier ministre ne subira pas de pressions de la part du Front commun pour le Congo qui risque- raient de créer une crise institutionnelle. Laquelle ne pourrait que nuire aux intérêts du peuple congolais.

Il est vrai que le premier pas est franchi avec la désignation du formateur du gouvernement. Les consultations doivent se poursuivre laborieusement en vue de la composition de l’équipe gouvernementale.

Seulement, les Congolais n’aimeraient pas revoir les anciens fossoyeurs de l’économie nationale et autres détourneurs des deniers publics dans le prochain gouvernement. Et ce n’est pas l’oiseau rare qui l’ignore.

2 thoughts on “Enfin, l’oiseau rare

  1. Cher compatriotes de notre tres cher journal, je pense que des phrases pointants les origines de certains de nos compatriotes do not sound good. Car on ne parle pas de notre president de la republique de part ses origines. I l est comgolais ._, pourquoi parler de Sylvestre Ilunga de katangais, pour quoi un tel esprit?
    Such a spirit will always take us down, and will never be strong for our country’s sake.
    Nous aimons vos nouvelles, cependant serait il possible de nous eviter certains langages, s’il vous plait?
    Congolais

  2. selon la mythologie égyptienne, l’oisea rare était doté de propriétés de renaître chaque fois de ses cendres. Il faut applaudir que lez Président a fait un bon choix en mettant a défis le monde qui raisonne économie. Toutefois, par son parcours, on peut dire qu’en soit, monsieur Ilunga n’est pas l’oisea rare mais plutôt le Washington Concesus, la pensée néolibérale à l’africaine, qu’il incarne, qui n’a jusque là que stabilisée la pauvreté ou généralisée l’humilIiation quotidienne des tiers-mondistes. Pour combler la distance entre son courant idéologique d’economie et les pensées de développement dans le contexte du 21e siècle, il devrait s’entourer non pas t d’une montagne des expériences périmés mais plutôt des jeunes audacieux et non conformistes. Le teste? Voyons voir si le département d’éducation et celui des affaires à eront élevés au rang de vice primature et le choix sera porté à des experts apolitique. Aura t il l’audace d’éliminer des ministères tels que celui de sport , des arts etcétéra. Jo M. Sekimonyo

Comments are closed.